×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Analyse

COP22
Marrakech passe à la vitesse supérieure

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:4817 Le 20/07/2016 | Partager
Un grand nombre de chantiers écologiques et d’embellissement en cours
Tri sélectif, éco-quartier, bus électriques,... merci à la conférence climatique!
Septembre comme deadline pour l’achèvement des projets
bab_ighli_4817.jpg
Alors que les travaux d’aménagement du site à Bab Ighli vont bon train, la ville fourmille de petites actions estampillées «vert» (Ph. Mokhtari)

Marrakech s’équipe et se transforme. Plus que 4 mois avant l’arrivée des 25.000 participants attendus pour la COP22. Si les travaux d’aménagement du site à Bab Ighli vont bon train, la ville fourmille de petites actions estampillées «vert».   C’est que la ville sera sous le feu des projecteurs mondiaux.  Réputée pour son patrimoine, ses jardins, son climat, elle a accéléré un grand nombre de chantiers.  A vrai dire, elle ne manquait de rien la cité ocre. Elle était et reste le fleuron du tourisme. Une ville réputée aussi pour la beauté de son architecture et pour son climat. Il a tout de même fallu la relooker, l’embellir pour accueillir le grand événement environnemental. Les autorités de la ville n’ont pas lésiné sur les moyens. «Ce sont des projets  identifiés depuis bien longtemps, mais dont la mise en œuvre a été accélérée pour inscrire  totalement  la ville dans cette approche environnementale», indique Ahmed El Moutassadik, vice-président du conseil communal chargé de l’écologie.  Les chantiers sont multiples et l’échéancier est le même: septembre prochain.  «C’est un défi que nous comptons bien relever», souligne El Moutassadik. Dans cette course contre la montre, la commune n’est pas seule. Le ministère délégué chargé de l’environnement, la direction des collectivités locales, la  Société de l’investissement énergétique (SIE)  apportent leur soutien. Le département de Hakima El Haite a alloué une enveloppe financière de 78 millions de DH  à des projets environnementaux à Marrakech. «Ce financement concernera l’aménagement des espaces verts en l’équipant d’un éclairage écologique solaire, l’aménagement de quartiers écologiques, le lancement d’un transport urbain écologique, alimenté par l’énergie solaire outre l’application de l’efficacité énergétique au niveau de certains établissements publics», précise El Haite. Son ministère contribue à hauteur de 60 millions DH dans l’aménagement de nouvelles décharges et la réhabilitation de l’ancienne. Ces chantiers menés par les institutionnels de la ville seront donc la vitrine de Marrakech pendant les 9 jours de conférence de la COP22. Des privés sont aussi de la partie, comme cet industriel, PEPS Maroc qui a développé un procédé pour recycler les déchets solides par le solaire et les valoriser en électricité. Le procédé breveté garantit un bilan carbone négatif. L’industriel vient  d’ailleurs de conclure un partenariat avec la Région pour créer un site pilote à Ras Al Ain (Rhamna) qui traitera dans un premier temps 6 tonnes de déchets par jour. Institutionnels et privés sont motivés et engagés pour ce rendez-vous de novembre. Ces efforts écologiques seront-ils maintenus même après la COP?
Pas moins d’une cinquantaine de projets verront donc le jour dans la cité ocre, dont certains sont structurants, comme la décharge contrôlée, des quartiers écologiques, des jardins technologiques….Tour d’horizon des projets qui changeront le quotidien des marrakchis.

Jardins technologiques
Marrakech, ville verte connue pour ses jardins, mettra en valeur 6 d’entre eux, en les réaménageant (éclairage solaire, micro irrigation, jeux pour enfants ainsi qu’une intégration des nouvelles technologies). Le ministère de l’Environnement consacre un budget de 12,7 millions de DH à ce projet entrepris en deux lots. Le premier comprend les jardins d’Allal Al Fassi, Issil, Koutoubia et Al Harti. Soit une superficie de 10,5 ha.  Le deuxième lot concernera des jardins dans la médina (Riad Laarousse et Sidi Messoud).
 

projet_bab_ighli_2_4817.jpg
Source: Observatoire régional de l’environnement et du développement durable de Marrakech/Safi
78 millions de DH. C’est l’enveloppe que consacre le ministère délégué en charge de l’environnement pour les différents projets verts que lance la ville de Marrakech

Eco-quartier
Le quartier de Rmila à Jbel Lakhdar dans la médina tire le gros lot de la COP22. Il a, en effet, été sélectionné comme éco-quartier, c’est-à-dire à caractéristique écologique moderne. Ainsi, la commune en collaboration avec le ministère souhaite en faire un quartier modèle avec une conception globale. Sont prévus: un éclairage solaire, un tri à la source des déchets, le réaménagement des voiries, le revêtement des façades, la création de micro-jardins…Le ministère de l’environnement y consacre à lui seul un budget de 5,9 millions de DH.
Mobilité à bas carbone
Alors que les bus électriques sont annoncés, ce sont les vélos eux aussi électriques qui font leur entrée. De quoi préserver la qualité de l’air, et concrètement agir pour la préservation de l’environnement. Un appel d’offres sera lancé pour l’achat de 300 vélos, et l’aménagement de stations de locations de vélos (6 au total) qui doivent être équipées de systèmes informatiques et de sécurité.  Le ministère consacrera une enveloppe de 3 millions de DH à ce transport à bas carbone. Elle comprendra également un soutien financier et logistique aux 148 calèches de Marrakech pour la tapisserie des fauteuils et l’équipement en lampes solaires.
Efficacité énergétique dans les bâtiments
Pour donner l’exemple, ce sont les bâtiments publics qui intégreront l’efficacité énergétique. Quatre bâtiments sont concernés: la Wilaya de Marrakech Safi,  la Commune, le CHU et  l’observatoire régional de l’environnement et du développement durable de Marrakech. Les quatre bâtiments ont entrepris des travaux pour améliorer l’efficacité énergétique dans l’éclairage, avec l’installation des chauffe-eau solaires, et de panneaux solaires sur les toits afin de réduire la consommation de 10 à 20%. Le budget total de cette transformation est estimé à 2,5 millions de DH. 
Décharge à Mnabha
Enfin, une décharge contrôlée pour Marrakech à Mnabha où seront enfouis les déchets. L’actuelle décharge sauvage est en cours de transformation en un dôme qui s’insère dans le paysage composé de collines et sera recouvert de plantes pour se transformer en un espace vert. Il est prévu d’y créer une unité d’électricité à partir du biogaz avec un budget de 17 millions de DH. Dans la nouvelle décharge, on prévoit un centre de tri et de valorisation.

Institutionnels et privés sont motivés et engagés pour
ce rendez-vous de novembre. Ces efforts écologiques seront-ils maintenus même après la COP?

Eclairage intelligent
 La ville adopte un nouveau schéma d’éclairage public qui privilégie l’efficacité énergétique, avec l’introduction de lampadaires Led, de capteurs de nuit, un système qui informe en temps réel de l’état des points lumineux et facilite donc la maintenance. Pour la gestion, la commune urbaine de Marrakech a créé une société de développement local (SDL), en partenariat avec la Société d’investissements énergétiques (SIE) et l’opérateur espagnol Enertika -choisi après un appel d’offres. Soutenue par la direction générale des collectivités locales, la commune a opté pour l’idée de moderniser le parc tout en gardant le contrôle nécessaire à la bonne réalisation du projet, loin des schémas de concessions, selon Ahmed El Moutassadik, vice-président du conseil communal chargé de l’écologie. D’où le choix de la SDL, dont la mission sera la gestion et la mise à niveau du parc, et le remplacement immédiat  des 10.000 points lumineux défectueux avant novembre.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc