×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

L'éditorial

Par L'Economiste| Edition N°:570 Le 11/08/1999 | Partager

Exécutez, ce sont les instructions. Ou mieux encore "exécutez ça vient d'en haut". Ou encore "c'est politique". Directeur ou petit employé, dans l'Administration publique ou dans l'entreprise privée, il vous faudra désormais être vigilant à ne pas exécuter aveuglément, sur ce genre de prétexte.
Les condamnations de la Cour Spéciale de Justice, dans l'affaire des cantines scolaires, rappellent que nul ne peut se cacher derrière les ordres quand il voit la malversation. Il sera considéré comme complice. En somme, chacun est dans son travail responsable techniquement et moralement.
Le principe est bon, surtout dans un pays qui veut moderniser ses organisations. Dans la pratique c'est plus difficile. Car Les entreprises et les administrations ne sont pas des démocraties, où la base choisit le sommet et le contrôle. Ce sont des hiérarchies, fondées sur le modèle militaire, où le pouvoir et les informations vont de haut en bas. S'y ajoute la division de Taylor, entre ceux qui pensent (en haut) et ceux qui exécutent (en bas).

Et le droit enfonce le clou. L'Article 6 du Statut type, l'abrégé du droit du travail, stipule que «les salariés doivent l'obéissance à leur chef direct" et ajoute comme motif de licenciement "le refus d'exécuter un travail entrant dans ses attributions". Ainsi, contester son patron ou le dénoncer c'est risquer de perdre son emploi. Ce que personne ne veut faire dans la situation actuelle.
Il reste donc à aménager des textes, des recours, des procédures de contrôle, pour qu'à chaque niveau, chacun se sente responsable. Déjà, dans les entreprises et les administrations, les dirigeants peuvent d'eux-mêmes mettre de l'ordre avant de donner des ordres.

Khalid BELYAZID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc