×
«Rien à perdre»!
«Rien à perdre»! Par Mohamed Ali Mrabi
Le 04/10/2022

Ce qui s’est passé vendredi dernier au festival L’Boulevard à Casablanca n’est ni inédit, ni surprenant. C’est la réalité d’une partie de nos jeunes, sans... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Quand Ramadan rime avec gaspillage alimentaire

Par L'Economiste| Le 09/05/2021 - 13:52 | Partager
Quand Ramadan rime avec gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire a la peau dure, surtout durant le mois sacré. Selon des études du Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes (CIHEAM) et de la FAO, 45,1% des familles marocaines jettent l'équivalent de 6 à 51 dollars par mois soit 60 à 500 DH, durant le mois de Ramadan.

Ce phénomène persiste alors que deux tiers des ménages marocains ont des dépenses alimentaires en dessous de la moyenne. Selon la FAO, "chaque Marocain jette annuellement 91 kilogrammes d'aliments à la poubelle".

Le Maroc connaît une flambée pendant le mois de Ramadan au niveau du gaspillage alimentaire partant du fait que les habitudes du consommateur changent pendant ce mois, indique à la MAP, le président de la Fédération Nationale des Associations du Consommateur (FNAC). "Le Marocain consomme sans limite et toujours plus", ajoute-t-il.

Selon la FAO, chaque année, un tiers des denrées alimentaires produites dans le monde sont perdues ou gaspillées, alors que 870 millions de personnes n’ont pas suffisamment à manger.