×
+ L'ÉDITO
Par Radia LAHLOU
Le 03/12/2021
Enfer

Les atavismes hérités d’un autre temps ont laissé des traces indélébiles dans les appellations des...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Fès: Le RNI propulsé à la tête de la mairie

Par L'Economiste| Le 11/09/2021 - 11:26 | Partager
Fès: Le RNI propulsé à la tête de la mairie

Enfin un mariage de «raison» pour élire un nouveau maire pour la capitale spirituelle. C’est l’aboutissement d’une longue journée de tractations. Réunissant le RNI, avec 17 sièges, le PI (13 sièges), le PAM (12 sièges) et l'USFP (9 sièges), un pacte d’honneur et de coalition, a été signé, tard dans la soirée du vendredi 10 septembre 2021, par les dirigeants de différents partis. Cette charte d’honneur, dont L’Economiste détient copie, a ainsi mis fin aux spéculations et au détournement des voix des grands électeurs.

A l’heure où nous mettions en ligne, le Rniste Abdeslam Bekkali, ancien vice-maire de Fès et ex-délégué provincial de la Santé à Moulay Yacoub et Sefrou, était le plus proche à briguer la présidence du Conseil communal de Fès. Celui-ci serait épaulé par deux vice-présidents du RNI, trois adjoints au maire du PI, idem pour le PAM, et deux postes de vice-maire en plus du rapporteur et son adjoint pour l’USFP. Cette coalition, ayant une majorité confortable (51 voix sur 91), a mis d’autres prétendants en dehors de la course à la mairie des «Champs de courses».

coalition.jpeg
 

Y.S.A.