×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

But et moyen

Par L'Economiste| Edition N°:1177 Le 03/01/2002 | Partager

Il en éclot de tous les côtés: les électeurs commencent à en faire quelques plaisanteries, pas toujours charitables. Mais ils n'ont pas tout à fait raison de brocarder la multiplication des partis, pas tout à fait tort non plus.Dans un pays où la vie politique n'a pas été transparente, quand les partis se multiplient, c'est le signe d'un retour de confiance, celle des citoyens qui se sentent l'envergure de devenir des chefs politiques. Certes, il y a loin entre avoir l'âme d'un dirigeant politique et avoir les troupes politiques capables de faire le poids au moment où il faut compter les voix. Mais la confiance en soi et la confiance dans le système est un bon signe. En cela, les citoyens ont tort de rire de la multiplication des partis.Reste qu'il ne faut pas confondre le moyen et le but, et qu'il ne faut pas que le mode de scrutin confonde lui aussi la méthode et l'objectif.La méthode, le moyen ou si l'on veut l'outil de la démocratie, c'est le “parc” des partis politiques d'un pays. De même, les voitures sont les moyens dont disposent les gens pour se déplacer: le but n'est pas la voiture, mais le déplacement. Que dirait-on d'une politique économique qui favoriserait l'achat de voitures, si les gens n'ont nulle part où aller?Le but du jeu démocratique est d'avoir un gouvernement correctement élu, légal et légitime, assez fort pour gouverner. Ce qui ne pourra pas être le cas, si le paysage politique est trop émietté. C'est une question de mathématiques. Et en cela, les citoyens ont raison de brocarder le pullulement partisan. Le résultat de l'émiettement est si sûr que l'on entend déjà ceux qui se demandent si, derrière ce pullulement, il n'y a pas des visées occultes. Le seul moyen de leur démontrer qu'il n'y en a pas, c'est que le mode de scrutin soit choisi de manière à ne pas confondre les moyens et l'objectif.Nadia SALAH

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc