×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Une station d'élevage de truites à Imouzzer

Par L'Economiste | Edition N°:970 Le 05/03/2001 | Partager

De notre correspondante, Mouna KHAMLICHI. Elle devra être opérationnelle en juin 2001 et offrira un espace de pêche et de loisirs à vocation touristique. La capacité de production peut atteindre jusqu'à 50.000 truites par anUne affaire de famille qui fera le bonheur des Fassis, Meknassis, des touristes et tous ceux qui seront de passage à Imouzzer Kandar et plus particulièrement à Aïn Soltan. Il s'agit d'une station de pêche de truites et de loisirs à vocation touristique. “Le site joyeux” est le nom qui lui a été attribué par son propriétaire, M. Driss Essemmar. Retraité de l'Administration depuis 14 ans, M. Essemmar a mis toute son âme et toutes ses économies pour la réalisation de son rêve. “J'ai vécu avec la truite depuis l'âge de 12 ans et c'est en visitant un site similaire au Liban que j'ai eu l'idée de créer ce projet”, indique M. Essemmar. Et de continuer: “Le paysage d'Imouzzer m'a tout de suite inspiré pour l'emplacement de mon site”. Dans sa propriété d'un demi-hectare environ, le promoteur compte implanter de nombreuses activités. «Le site joyeux” sera avant tout une station de d'élevage de truites consommées sur place ou pêchées par les amateurs. Pour ces derniers, un parcours de pêche sportive est aménagé dans un cadre verdoyant. La capacité de production dans les bassins, qui forment le parcours, peut atteindre jusqu'à 50.000 truites par an, mais la première année, le promoteur table sur une production ne dépassant pas les 10.000 poissons par an. Le propriétaire envisage également d'aménager des terrasses dont deux entièrement vitrées, avec vue sur les cascades d'Aïn Soltan. Il est aussi prévu de construire une autre terrasse en bois naturel et recouverte de verdure le long du site limitrophe de la rivière. Ce sera au restaurant que les visiteurs pourront déguster la truite tout en contemplant un paysage tout en verdure. Les enfants ne sont pas en reste. Une piscine, un cours de tennis, des tables de ping-pong, un mini zoo et un cyberfoyer seront mis à leur disposition. Ce n'est pas tout, puisque M. Essemmar compte donner à son projet une touche touristique. Quatre chalets en bois naturel et cinq studios sont sur le point d'être achevés. Le site en voie de réalisation sera opérationnel en juin 2001. A ce jour, 25 emplois occasionnels ont été créés et 7 emplois permanents. “Dès le démarrage de la station, les emplois permanents seront doublés”, ajoute le propriétaire.


Demande d'amodiation du cours d'eau

Le projet a malheureusement buté sur quelques difficultés qui sont notamment liées à la question de l'eau. Malgré tout, M. Essemmar espère que les autorités provinciales se montreront souples pour régler le litige qui oppose le pisciculteur et les producteurs de pommes qui utilisent l'eau pour l'irrigation. “Ces derniers ne comprennent pas que l'eau qui passe de la rivière aux bassins ressort directement pour se déverser dans le cours d'eau. Cette ressource est donc récupérée par les agriculteurs. Encore mieux, une quantité appréciable d'eau provenant du puits de la propriété s'ajoute au volume total du débit de la rivière”, explique-t-il. Le propriétaire prévoit en sus de l'autorisation de principe qui lui est accordée par le Ministère des Eaux et Forêts, de formuler une demande d'amodiation du cours d'eau. Ceci permettra de mettre un terme au litige qui oppose le pisciculteur aux agriculteurs.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc