×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Un site web pour l’art tangérois

Par L'Economiste | Edition N°:2916 Le 05/12/2008 | Partager

. Une exposition virtuelle pour mieux vendre la peinture marocaine . Les marchés étrangers visés Promouvoir l’art marocain et améliorer sa visibilité sur le Net, tel est l’objectif du site web «Morocco Art Deco», lancé par New Commerce Group (NCG), agence conseil en e-business. Basée à Tanger, cette dernière veut donner un coup de fouet à la promotion de la peinture marocaine et des jeunes artistes tangérois en particulier. Il s’agit, selon Karim Zouiyen, responsable de NCG, de mettre en place une sorte d’exposition virtuelle des peintres marocains sur le web. «Cette galerie permettra de vendre, au sens propre comme au sens figuré, l’image du Maroc et ses artistes», assure Zouiyen.Le jeune patron de NCG part d’un constat très simple: aujourd’hui, l’art marocain exploite très mal le web. Sa présence est réduite à sa plus simple expression sur le réseau des réseaux. Il s’agit donc d’améliorer cette situation et de rendre les toiles d’artistes locaux plus visibles.Dans la pratique, le site permettra de simplifier les choses. Ainsi, chaque peintre pourra se connecter sur le site via une connexion sécurisée pour pouvoir y «accrocher» ses tableaux. Le site inclura aussi une section multimédia pour la publication d’informations de tout type, même vidéo, sur les artistes. Ces derniers pourront également entrer en contact avec d’éventuels acheteurs et vendre leurs tableaux, même à l’étranger. Le site est aussi ouvert aux galeries d’art voulant exposer leurs collections d’art marocain. Selon Zouiyen, Morocco Art Deco ne se place pas en concurrent, mais plutôt en partenaire en les aidant à dépasser les frontières géographiques du pays.Un autre objectif de ce projet reste la mise en place d’une base de données sur l’art marocain et les peintres du pays. Consultable, elle permettra de tracer un croquis aussi précis que possible des peintres marocains. Elle sera déclinée en plusieurs langues: anglais et français dans une première étape.Le site vise une clientèle internationale, mais en particulier le marché américain. «Les Américains sont très demandeurs en matière d’œuvres d’art et l’art marocain a ses chances», explique Zouiyen. «En plus d’être une excellente vitrine culturelle, l’art est aussi source de devises», avoue le responsable de NCG, qui parle en connaissance de cause. En effet, ce dernier a travaillé pendant plus de 15 ans, à New York, notamment dans une maison d’édition d’art et dispose d’un savoir-faire dans ce domaine. Il connaît par conséquent parfaitement le marché US. Un marché prometteur pour les artistes nationaux.De notre correspondant, Ali Abjiou

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc