×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Culture

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:2166 Le 07/12/2005 | Partager

. Carol Thatcher triomphe dans la téléréalité Carol Thatcher, fille de l’ex-Premier ministre britannique Margaret Thatcher, s’est imposée au terme de l’émission de téléréalité: «Je suis une célébrité, sortez-moi de là!», qui se déroule dans la jungle australienne.«Je suis stupéfaite, abasourdie et béate à la puissance 1000», a déclaré la journaliste de 52 ans, qui n’avait pas informé sa mère de son projet.«J’ai vaguement parlé d’aller en Australie», a expliqué la lauréate de l’émission qui met en scène dix prétendues célébrités confrontées aux affres de la vie sauvage, voire à des défis humiliants, tels que le gobage d’asticots.Comme l’ancienne «Dame de fer», Carol s’est montrée inflexible dans l’épreuve, assurant toutefois que ses propres dispositions pour la survie ne devaient rien à sa mère. «Je pense qu’elle aurait eu peur pour sa coiffure et ce genre de chose. Ce n’est pas une campeuse née», a-t-elle souligné.. Le Fooding décerne ses marmites 2005Le chef parisien Yves Camdeborde (Le Comptoir du Relais) et Frédéric Nicolay, le «roi» des brasseries belges, sont les principaux lauréats des Trophées 2005 du Fooding, dévoilés dans la nuit de lundi à mardi 6 décembre au Lutétia à Paris. Le palmarès du Fooding 2005 distingue aussi le chef multiétoilé Pierre Gagnaire pour le meilleur croque-monsieur. Le «Fooding de la meilleure cave à manger» récompense «La Cave est Restaurant», un établissement de Montreuil-sous-Bois, en petite couronne parisienne.Présidé par Alexandre Cammas et Emmanuel Rubin, deux jeunes critiques gastronomiques français, le jury a décerné le Trophée de la «meilleure table avant l’amour», à Alain Senderens, autre chef de renommée internationale, et Noé Duchaufour-Lawrence, installés aux fourneaux du «Senderens», à Paris.Des prix ont été décernés aussi à des tables belges: «Le café des Spores» et «Le Viva M’Boma», à Bruxelles. Béziers est également à l’honneur avec «L’Octopus», élu «Fooding 2005» du meilleur restaurant.Néologisme issu de deux mots anglais «food» (nourriture) et «feeling» (sentiment, intuition), le «fooding» désigne «l’art de manger avec esprit».Un millier de convives ont participé lundi soir à un banquet haut en couleur, animé par des disc-jockeys. . Un appareil pour traquer le stressL’entreprise japonaise d’instruments médicaux à usage unique, Nipro Corporation, a lancé mardi 6 décembre au Japon un appareil pour mesurer instantanément le niveau de stress d’une personne via une analyse de sa salive. Cet appareil, baptisé «Cocoro Meter» («cocoro» signifie «coeur» ou «âme» en japonais), permet de contrôler régulièrement le niveau d’anxiété et de quantifier sur-le-champ les effets bénéfiques des moments de relaxation passés dans les bars et autres lieux de détente. Cet appareil de test qui pèse 190 grammes est muni d’un écran qui affiche, sous forme chiffrée accompagnée d’un pictogramme explicite, le niveau de stress en fonction de la quantité d’amylase (ou enzyme amylolytique) contenue dans la salive.Pour effectuer la mesure, l’utilisateur est invité à mettre dans sa bouche une sorte de bâtonnet afin de prélever de la salive, avant de glisser ce dernier dans l’appareil pour effectuer l’analyse en une minute. Il est vendu 19.800 yens (environ 142 euros), auxquels il faut ajouter 3.600 yens (25 euros) pour un lot de vingt bâtonnets de prélèvement de salive à usage unique.. Les Italiens préfèrent les religieux aux pin-up Religieux ou libertins, martiaux ou publicitaires, ludiques ou caritatifs, 15 millions de calendriers sont proposés aux Italiens pour l’année 2006, mais le plus fort tirage reste depuis des années celui des moines capucins, révèle une enquête. Le plus prisé est le Pirelli avec ses mannequins et ses vedettes de cinéma dénudées, mais le fabricant de pneumatiques et de câbles l’offre de manière discrétionnaire. Les Italiens sont pourtant disposés à payer et parfois très cher, pour sacrifier à leur passion. Le chiffre d’affaires des calendriers est estimé à 80 millions d’euros, souligne une enquête réalisée par la société Klaus Davi and Co, spécialisée dans la communication d’entreprises.Les jolies femmes dénudées sont l’argument de beaucoup de ces calendriers, mais les plus fortes ventes reviennent aux religieux. Les acquéreurs sont des hommes (54%), jeunes (58%), instruits (42%) avec des moyens (39%) résidant dans de petites villes (38%), souligne l’enquête réalisée auprès de 1.200 personnes. 58% des personnes interrogées ont déclaré être prêtes à poser pour un calendrier. 32% ont donné pour explication la vanité, 27% l’argent. L’enquête a en revanche fait chuter une légende: les routiers italiens préfèrent afficher dans leur cabine le moine capucin Padre Pio plutôt que la pin-up du calendrier.. Un chauffeur de taxi mord son client Un chauffeur de taxi a arraché d’un coup de dents le bout de l’annulaire d’un homme de 48 ans lors d’une rixe à Odense, dans le centre du Danemark, a annoncé la police lundi 5 décembre. La dispute a éclaté dimanche après qu’un groupe de cinq hommes eut hélé un taxi dans le centre-ville. Selon la police, les choses ont dégénéré lorsque le conducteur a fait savoir qu’il ne pouvait prendre que quatre passagers. On ne sait pas qui a déclenché la bagarre. Contusionné mais pas sérieusement blessé, le chauffeur affirme avoir arraché accidentellement le bout de doigt après que la victime l’eut saisi à la mâchoire et frappé de l’autre main. L’homme mordu a été hospitalisé et la police a ouvert une enquête. . Benoît Pedretti «Ballon de Plomb 2005» Le «Ballon de Plomb 2005», sorte d’anti-ballon d’Or qui «récompense» le joueur le moins apprécié de Ligue 1, a été décerné à Benoît Pedretti, relégué sur le banc de touche de Lyon (L1), par le magazine «Les Cahiers du Football». Avec 3.333 voix, soit 41,8% des suffrages exprimés par les lecteurs du magazine, l’international français remporte le «trophée le moins prestigieux du football européen» devant Fabien Barthez (1.541 voix, 19,32%) et Philippe Christanval (1.122, 14,2%). Selon le magazine, Pedretti, «quatrième roue du tricycle lyonnais cumule deux des trois caractéristiques du ballon de plomb: un choix de carrière douteux et un comportement contestable sur et hors du terrain. Certains objecteront que la troisième caractéristique, le niveau intrinsèque du joueur, devrait être la plus importante (...) mais les votants ont souligné l’importance de la gestion de carrière et l’attitude globale» et ont sans doute été influencés par «l’irritation suscitée par le bilieux président de l’OL». Le magazine souligne qu’il «y a des chances que Pedretti remonte la pente et démente ses contempteurs» mais souligne que Fabrice Fiorèse, lauréat 2004, «se morfond désormais au Qatar».(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc