×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Traçabilité alimentaire: La recette McDonald’s

    Par L'Economiste | Edition N°:2366 Le 21/09/2006 | Partager

    . Le géant du fast-food présente son concept qualité à la presse . Traçabilité, normes Haccp indispensables pour travailler avec les fournisseurs locaux«De la ferme à la fourchette», le contrôle-qualité est devenu un maillon incontournable de la chaîne alimentaire. Il en va de la sécurité des consommateurs. L’enjeu est de taille pour les grandes enseignes qui veulent pérenniser leur crédibilité commerciale. La filière de la restauration rapide ne fait pas exception. Aussi McDonald’s prend les devants de la scène en ouvrant ses portes avec pour objectif de faire connaître son concept-qualité. Le jeu en vaut la chandelle lorsque l’on sait que le géant américain du fast-food sert au Maroc entre 15 et 20 millions de repas par an. L’enseigne de l’Illinois compte ainsi organiser tous les deux mois, un «rendez-vous qualité» (4 au total) avec au menu, des exposés et des visites guidées. L’opération portes ouvertes cible 4 axes: matières premières, logistique, production et valeur nutritionnelle des produits. Pour son premier rendez-vous, McDonald’s a invité la presse le 19 septembre à Casablanca pour discuter d’un premier thème, celui des matières premières. Rappelons toutefois que le règlement du géant du fast-food permet à quiconque émettant le désir de s’enquérir par lui-même de l’état des cuisines, d’y accéder.Le choix du site n’est pas fortuit. Il s’agit du premier restaurant ayant ouvert dans la région MENA, il y a 14 ans. «Si nous n’avons pas pu rafler l’organisation de la coupe du monde à l’Afrique du Sud, nous avons tout de même réussi à lui ravir l’implantation du premier McDonald’s», lance avec un brin d’humour Abderrahman Belghiti, gérant unique de Holding restauration et l’un des deux franchisés marocain de McDonald’s. Pour le management du groupe, traçabilité et sécurité alimentaire sont indissociables. «Nous nous basons sur trois élément: la norme Haccp(1), le choix des ingrédients et le contrôle interne et externe», a souligné Hossein Tazi, directeur de Foodipex, l’unique centre de distribution des matières premières de Mcdonald’s. A préciser que la norme en question n’est pas encore une obligation réglementaire au Maroc. Pour les seules matières achetées au Maroc, telles que la salade verte, le pain et l’huile végétale, les principaux fournisseurs locaux sont aussi associés à cette démarche. Il s’agit respectivement de Real food industry, MBI et Baltimor. «Ils sont au total une vingtaine à collaborer avec McDonald’s», selon Tazi. Ce nombre aurait pu être beaucoup plus élevé(2). «Deux contraintes expliquent cet état de fait: le coût de la production et la traçabilité», soulignent les représentants du numéro un du fast-food. Pour la viande rouge par exemple, il est actuellement difficile de déterminer avec précision son origine, les conditions d’élevage et les procédés d’abattage… «Ce sont là des critères déterminants pour préserver la qualité de nos produits», explique Belghiti. Faiçal FAQUIHI-----------------------------------------------------------------------------------------(1) HACCP : hazard Analysis Critical Control Point. C’est un système de maîtrise de sécurité alimentaire. «Cette norme-qualité est la même pour tous les restaurants Mcdonald’s», selon Hossein Tazi. (2) En Suisse, 80% des matières premières utilisées par les retaurants Mc donald’s proviennent de fournisseurs locaux. Le reste de L’UE.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc