×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Tourisme: Naissance d’un nouveau géant européen

    Par L'Economiste | Edition N°:2488 Le 20/03/2007 | Partager

    . 51% pour TUI et 49% pour First Choice. Synergies escomptées: 146 millions d’euros, au moinsLe groupe britannique First Choice et l’allemand TUI ont annoncé, le 19 mars, leur fusion, confirmant la consolidation de l’industrie du tourisme un mois après le mariage de leurs concurrents et compatriotes MyTravel et Thomas Cook.La fusion de First Choice et des activités tourisme de TUI, à l’exception de certains actifs hôteliers, donne naissance à un nouveau géant mondial du secteur, fort de 27 millions de clients, contre 19 millions au nouveau Thomas Cook, et de plus de 17 milliards d’euros de chiffre d’affaires.À l’instar de Thomas Cook PLC créé le mois dernier, le nouveau TUI Travel PLC aura son siège au Royaume-Uni et sera coté à la Bourse de Londres. Le groupe sera détenu à 51% par TUI et à 49% par First Choice.L’opération, sujette à l’approbation des actionnaires de First Choice et des autorités de la concurrence, est vouée à être finalisée au troisième trimestre 2007. Les synergies tirées du rapprochement seront «d’au moins 100 millions de livres sterling» (146 millions d’euros) par an au bout de la troisième année, a précisé le groupe britannique dans un communiqué. TUI va également financer 600 millions de livres (875 millions d’euros) de dette.Cette fusion intervient alors que TUI a annoncé le même jour une lourde perte nette de 847 millions d’euros en 2006, à comparer à un bénéfice de 496 millions en 2005.Ces mauvais résultats étaient attendus. Le groupe avait déjà prévenu en décembre que ses actionnaires devraient se passer de dividende. Pour l’exercice 2007 en cours, TUI promet de dégager à nouveau un bénéfice net, pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 22 milliards d’euros.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc