×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Boeing et Airbus auront un concurrent chinois

    Par L'Economiste | Edition N°:2488 Le 20/03/2007 | Partager

    . Un programme chinois pour la fabrication d’avions de 150 placesLa Chine, quatrième puissance économique mondiale, a donné son feu vert au développement d’un programme aéronautique susceptible de concurrencer les constructeurs occidentaux Airbus et Boeing.La décision qui porte sur des appareils de 150 places, a été prise lors d’une réunion du comité exécutif du Conseil d’Etat en date du 26 février et présidée par le Premier ministre Wen Jiabao, selon le site internet du gouvernement chinois.La Chine n’a jamais fait mystère de son ambition de développer sa propre technologie dans de nombreux secteurs industriels stratégiques, comme l’aéronautique, le nucléaire ou le ferroviaire.«Après 50 ans de développement de notre industrie aéronautique, nous avons les bases matérielles et technologiques pour développer un avion de grande taille», ont jugé les responsables chinois, n’excluant pas d’avoir encore recours à des coopérations internationales.«Cela prendra probablement trois ans pour démarrer ce programme», a estimé Cao Huiling, professeur d’ingénierie aéronautique à l’Université de l’aviation civile. «Nous avons l’expérience des avions militaires et le budget n’est pas un problème si le gouvernement souhaite que ce projet réussisse», a-t-il ajouté.Selon des estimations d’Airbus dévoilées en novembre dernier, les monocouloirs de 100 à 220 places représenteront 70% du marché mondial dans les 20 prochaines années, à 15.300 appareils.En termes de demandes, la Chine mènera la danse, en raison de la forte augmentation du trafic passagers.Boeing et Airbus, qui se partagent le marché chinois, prévoient une demande chinoise de 2.700 à 2.900 appareils d’ici à 20 ans.«Notre prochain concurrent viendra de Chine», a déjà prévu le patron du géant américain de l’aéronautique Boeing, James McNerney.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc