×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Tourisme: «La région peut faire mieux«

Par L'Economiste | Edition N°:800 Le 30/06/2000 | Partager

. La ville de Fès garde son attrait mais manque de lits. Des projets butent sur des entraves administratives. La région peut développer le tourisme écologiqueFès attire les visiteurs, mais ne sait pas les retenir plus de deux nuits. Dans la région, tout le monde est conscient de cette situation. D'ailleurs, les chiffres le démontrent d'ailleurs. En 1999, 382.779 touristes ayant visité la région ont totalisé 787.538 nuitées, soit un taux de remplissage de 54% et une moyenne de séjour de 2,1 nuitées. Et pour les quatre premiers mois de l'année, la ville a été plus attractive que jamais. Le flux de visiteurs a augmenté de 8,08% par rapport à la même période de l'année précédente (130.804 touristes). Les nuitées ont progressé de 9,97%, mais la moyenne de séjour reste presque la même à 1,85 nuitée par visiteur. La région a deux saisons importantes par année: la période allant de mars à la mi-juin, puis le creux de juillet et août avant la reprise de septembre et octobre.«La région de Fès-Boulmane peut faire mieux«, affirme M. Driss Faceh, président du Groupement Régional d'Intérêt Touristique (GRIT). L'analyse des chiffres souligne le caractère passager du tourisme dans la région. La faiblesse de la capacité d'accueil en est la principale explication. En tout et pour tout, la région ne compte que 32 unités hôtelières de 4.911 lits. L'essentiel de cette capacité est concentré dans la ville de Fès. Ainsi, 95% des lits sont dans la Wilaya alors que Sefrou et Boulmane se contentent respectivement de 187 lits (3,81%) et 56 lits (1,14%). Pourtant, la région ne manque pas de potentialités permettant le développement d'un tourisme de séjour. D'ailleurs, selon M. Abdelkrim Ouachikh, délégué régional du Tourisme: «L'opérateur FRAM fait du tourisme de séjour et d'autres s'y mettront, notamment Accor et le Méridien«. Le président explique cette tendance par les moyens dont disposent ces opérateurs. «Ce n'est pas donné à tout le monde d'avoir son hôtel-club et un partenariat avec la RAM pour bénéficier de prix préférentiels«, précise-t-il. Et d'ajouter qu'il faut au moins 3.000 lits de plus et des vols charters sur la région. Depuis 1992, d'importants investissements ont été engagés pour améliorer la capacité de la ville. En moins de sept ans, 386,9 millions de DH ont servi à doter la ville de 1.125 lits de plus. Mais force est de constater que «les projets importants sont le fait de l'Etat« souligne M. Ouachikh. De même, d'autres projets subissent des entraves administratives. C'est le cas notamment de l'Hôtel Maria (classé 4 étoiles A, d'une capacité de 700 lits) dont la réalisation bute sur des problèmes fonciers. Deux autres unités (Petit Hôtel de 270 lits et Hôtel Lahlou de 250 lits) vivent les mêmes contraintes. En outre, «pour développer le tourisme de séjour, il faut être plus créatif«. Cette idée que partagent les opérateurs nécessite une réelle exploitation des potentialités de la région. Des sites intéressants restent méconnus dans les provinces de Boulmane et Sefrou, notamment les cascades naturelles d'Imouzzer Marmoucha ou encore les lacs d'Afourkâa et d'Ifer. Ces niches peuvent être à la base d'un tourisme écologique jusque-là ignoré.K. T.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc