×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Tétouan: Lutte contre le crime: Rationalisation des interventions

Par L'Economiste | Edition N°:1940 Le 18/01/2005 | Partager

. Nouvelles méthodes pour maîtriser le trafic des stupéfiants . Comment créer le sentiment de sécurité chez la population Le trafic des stupéfiants et le crime à Tétouan seraient-ils mieux maîtrisés qu’auparavant? Si l’on fait référence au bilan 2004 des affaires traitées et celles résolues, la proportion s’est beaucoup améliorée. A l’origine de cette évolution positive, on met en avant l’introduction de nouvelles techniques de travail basées sur la rationalisation des procédures et les interventions ciblées. En effet, comme cela a été annoncé, dès ce mois de janvier 2005, Tétouan se verra dotée, à l’instar de ce qui est en vigueur dans d’autres villes, de groupes de police urbaine. L’objectif étant de créer un sentiment de sécurité parmi la population qui se plaignait de son absence. Il s’agit d’une nouvelle politique axée sur la prévention des crimes qui, selon les spécialistes, reste moins coûteuse que l’intervention après-coup. Ainsi, le nombre des affaires traitées durant l’année 2004 concernant le trafic des stupéfiants est de 334. Pas moins de 443 personnes ont été arrêtées dont 35 étrangers (22 Espagnols, 5 Portugais, 4 Français, 2 Anglais et 2 Hollandais). Les quantités de drogue saisies y compris à Bab Sebta se déclinent ainsi: 3.450,7 kg de chira, 39,7 kg de kif, 11,7 kg de tabac. Le bilan du seul mois de septembre 2004 est de 2.714 kg de chira dont 2.500 kg font l’objet d’une seule affaire. Pour les drogues dures, 1.260 doses d’héroïne ont été saisies, 585 doses de cocaïne (1 gramme est équivalent à 22 doses et une dose se vend à Tétouan à 40 jusqu’à 50 DH) et 588 comprimés psychotropes. Par ailleurs, 37 véhicules ayant servis à transporter ces quantités ont été saisis. Sur le registre des homicides volontaires en 2004, ils ont été à Tétouan au nombre de 4, pareil pour les affaires de coups et blessures ayant entraîné la mort. Des crimes qui ont été tous résolus. Par contre, seulement 471 cas de vol sur 643 ont trouvé un dénouement. Quant aux affaires d’enlèvement et de séquestration, ils étaient respectivement au nombre de 7 et 5, toutes résolues. Pour les affaires de billets de banque falsifiés, on en recense 8, toutes résolues. Ici, les contrefacteurs font généralement recours au scanner, procédé facile à déceler. En outre, les nouveaux billets mis en circulation font l’objet de campagne d’affichage dans certaines administrations où les moyens de reconnaissance des billets authentiques sont dûment expliqués.


7.379 clandestins arrêtés

Le débat actuel sur le basculement de l’immigration clandestine au sud du pays est à prendre avec beaucoup de circonspection. Car les tentatives effectuées au nord restent encore plus facile qu’au sud, chose que les clandestins subsahariens savent très bien. Rien qu’à Tétouan, le nombre des affaires traitées par les services locaux en 2004 est de 2.658. Les réseaux démantelés s’élèvent à 153 avec 222 organisateurs arrêtés. Le nombre des personnes présentées est de 5.094 hommes et 491 femmes. Quant aux étrangers présentés, leur nombre a atteint, en 2004, 1.672 hommes et 39 femmes, issus d’Afrique subsaharienne. L’Economiste avait réalisé une enquête sur le phénomène en suivant le trajet des clandestins jusqu’au centre de Calamocarro à Sebta. Il en ressort que les circuits du nord restent encore prisés par les candidats à la grande aventure. De notre correspondant, Mostafa BENTAK

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc