×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Tanger/infrastructures: Les grands projets dopent les investissements

Par L'Economiste | Edition N°:3365 Le 20/09/2010 | Partager

. 32 milliards de DH pour la région durant le premier semestre. L’industrie en tête Energie, transport et tourisme… des secteurs qui ont connu d’importants investissements lors du premier semestre 2010 dans la région de Tanger. Au total, ce sont près de 32 milliards de DH de projets qui ont été approuvés par le Centre régional de l’investissement (CRI) de Tanger-Tétouan durant cette période. Soit une centaine de dossiers avec à la clé la création de 48.000 postes d’emploi, selon le CRI. Le secteur industriel accapare 34% du montant global des investissements, suivi de très près par le BTP. L’industrie se taille aussi les trois-quarts des intentions de création d’emploi avec 33.000 postes. Suit le tertiaire avec 10.000 emplois. En matière de transport maritime, le premier semestre a été fructueux. Ainsi, en février, le réaménagement du port de Tanger-ville a été lancé et en mai, l’on a vu le démarrage des opérations du port passagers de TangerMed. Pour Tanger-ville, il s’agit d’ouvrir le port sur son environnement et d’en faire une sorte de grosse marina à l’image des ports de la côte sud espagnole. L’objectif aussi est de faire de la destination une étape privilégiée pour le tourisme de croisière. Par ailleurs, le port roulier de TangerMed a été mis en service. Sa capacité est de 8 millions de passagers et 700.000 véhicules par an, soit trois fois plus que le port actuel. L’investissement est colossal: 2,2 milliards de DH. La construction de la digue a coûté, à elle seule, 1,66 milliard de DH. Les travaux ont été réalisés par un groupement piloté par Bouygues-Bymaro et Saipem. A noter que TangerMed peut accueillir jusqu’à 50.000 passagers par jour et des navettes sont programmées toutes les demi-heures. Ce qui n’était pas le cas pour le vieux port de Tanger. Le lancement de la construction d’un parc dédié à l’offshoring, TetouanShore, permettra de booster encore plus le secteur industriel. Avec un investissement de départ d’un milliard de DH, ce projet prévoit la création de près de 10.000 emplois dans des métiers nouveaux à forte valeur ajoutée, comme les call centers, les processus administratifs ainsi que dans le développement et la maintenance informatique, selon la TangerMed Special Agency, (TMSA) qui en est le promoteur via sa filiale TetouanShore. Le site sera réalisé en trois phases sur les dix prochaines années sur une superficie de 20 hectares. La première tranche du projet portera sur une superficie aménagée de 6 ha et devra mobiliser 210 millions de DH d'investissements et permettra la création de 1.500 emplois. En matière d’énergie, l’éolien est à l’honneur avec la centrale éolienne de Tanger Dhar Saadane. Le site, installé sur une crête face aux vents dominants à 22 km de Tanger, a été inauguré par le Roi en juin dernier (cf. www.leconomiste.com). D’une puissance totale de 140 MW, la centrale devra fournir près de 526 GWh, soit 2,5% de la consommation électrique actuelle du Maroc, selon l’ONE, maître d’œuvre du projet. Le parc sera le plus grand site éolien de l’Afrique avec 140 MW de puissance et une superficie de plus de 410 hectares. Il est composé de 165 aérogénérateurs et de 550 kilomètres de câbles de connexion, l’investissement total prévu est de 2,75 milliards de DH (250 millions d’euros). Il prendra place le long de 42 km de crêtes montagneuses entre les wilayas de Tanger et de Tétouan, sur les douars de Bni Mejmel et de Dhar Saadane.Le projet (2,75 milliards de DH) est financé par l’institutionnel espagnol ICO (Instituto de Credito Oficial) à hauteur de 100 millions d'euros, ainsi que par la Banque européenne d'investissement, 80 millions d'euro, la banque allemande KfW, 50 millions d'euros, et 20 millions d’euros (220 millions de DH) à titre de participation de l'ONE. Déjà l’année 2009 avait été bouclée sur un excellent résultat en matière d’investissement dans la région. 42,9 milliards de DH avaient été comptabilisés pour un total de 118 dossiers approuvés. Ce score est en progression de 36% par rapport à 2008. Le nombre d’emplois à générer est d’environ 7.752. Le grand projet de la nouvelle ville de Melloussa, Chrafat, a boosté ces performances.De notre correspondant, Ali Abjiou

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    comm[email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc