×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Tanger/Aéroport: Le low-cost booste le trafic

    Par L'Economiste | Edition N°:3168 Le 11/12/2009 | Partager

    . La croissance a doublé en quatre ans. Objectif : 1,5 million de passagers par an d’ici 2015Malgré la crise qui affecte le secteur des voyages, la nouvelle aérogare de l’aéroport de Tanger tire bien son épingle du jeu. Sur les 11 premiers mois de l’année, elle a enregistré le transit de plus de 606.000 passagers, selon des chiffres de l’Office national des aéroports (ONDA). Par rapport à la même période de l’année dernière, elle représente une augmentation de plus de 35%, de quoi susciter « la jalousie » des autres plateformes aéroportuaires de la région. L’évolution est impressionnante, d’autant plus qu’elle se poursuit à un rythme quasi soutenu depuis juin 2006. Et à fin décembre, l’aéroport de Tanger avait accueilli seulement 300.000 passagers. En clair, la croissance a doublé en moins de quatre ans. Les chiffres devraient encore s’améliorer. Selon l’ONDA, la capacité maximale de l’aéroport est de 1,5 million de passagers par an. Une performance qui devrait être atteinte avant 2015. La raison, la hausse du trafic low-cost sur la destination. De nombreux opérateurs y sont désormais présents (Easyjet, Jet4you, Ryanair, ClickAir sans oublier Royal Air Maroc et Iberia). Par ailleurs, les aménagements effectués sur le site ont également favorisé la croissance. De fait, le nouveau terminal, inauguré en 2008 par le Souverain, a contribué à améliorer les prestations et l’image de l’aéroport Tanger Ibn Batouta. A noter aussi que l’aérogare a été certifiée, pour la troisième année consécutive, ISO 9001/2000 en avril dernier. «L’ancien aéroport n’était absolument pas à la hauteur des aspirations de la ville de Tanger», rappelle un opérateur touristique de la région. «Maintenant, nous avons des atouts à présenter aux TO étrangers», renchérit un autre. De fait, dès leur descente d’avion, les voyageurs sont accueillis dans un grand espace où sont accomplies les formalités policières. Des formalités qui peuvent être réalisées en moins de 15 minutes, et quatre avions peuvent être pris en charge en même temps à l’arrivée. Conséquence, les compagnies aériennes n’hésitent plus à programmer des fréquences supplémentaires. Autre amélioration notable, le traitement des bagages grâce à la mise en place de deux nouveaux tapis roulants. De notre correspondant, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc