×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Tanger: TFZ en voie de certification

Par L'Economiste | Edition N°:2601 Le 03/09/2007 | Partager

. 92% des entreprises satisfaites des services, selon une enquête. De nouveaux opérateurs annoncent leur installation Les investisseurs sont quasiment unanimes. Les services offerts par la zone franche de Tanger (TFZ) sont de qualité. C’est, en tout cas, ce que révèle une enquête de satisfaction réalisée, durant les mois de juin et juillet derniers, auprès de la clientèle de TFZ. Une enquête menée par le cabinet LMS-CSA et qui montre un taux de contentement de 92%. Le travail basé sur un échantillon d’entreprises installées à TFZ, soit 71 unités sur les 200 qu’abrite le site, prouve en effet que les entreprises sont, en grande majorité, enchantées de l’accueil et de l’assistance au sein de la zone.Encore plus, 93% des professionnels enquêtés se disent prêts à recommander TFZ à d’autres entreprises. Ce qui ne manque pas de conforter la stratégie de développement mise en place par les responsables de la zone franche. L’objectif de l’enquête était, d’abord, de mesurer le degré de satisfaction globale des clients vis-à-vis de la TFZ, ensuite de faire le diagnostic des défaillances s’il y a lieu. De fait, de nombreuses entreprises (42%) pointent du doigt la collecte d’ordures, jugée pas très performante. Selon la direction de TFZ, il s’agit de problèmes liés à la satisfaction des clients. «Les entreprises installées sont devenues plus exigeantes avec l’augmentation de la qualité des prestations», souligne Jamal Mikou, directeur de TFZ. Ce dernier reconnaît que le ramassage des ordures reste un problème délicat à résoudre. Un problème dû surtout à l’éloignement de la zone par rapport à la ville de Tanger. De plus, peu d’opérateurs sont intéressés par la prise en charge de ce volet. Par ailleurs, l’objectif essentiel de l’enquête est de mettre en place les jalons pour l’obtention de la certification Iso. L’opération devrait être bouclée en décembre 2007, selon Mikou. Ce label permettra de récompenser tous les efforts menés depuis la création de la zone franche. Un travail réalisé en collaboration étroite avec les entreprises qui ont choisi le site tangérois. A noter que, récemment, un nouveau client a annoncé son installation prochaine. Il s’agit de Delphi, un équipementier américain (cf. www.leconomiste.com). Un accord a été signé avec les autorités marocaines pour l’installation d’une nouvelle unité de fabrication de faisceaux de câbles à TFZ. A la clé, ce sont 3.000 emplois qui seront créés durant les trois prochaines années, via un investissement de 300 millions de DH. Ali ABJIOU

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc