×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

CGI: Prises de bénéfices

Par L'Economiste | Edition N°:2601 Le 03/09/2007 | Partager

. Elle clôture la séance à 2.265 DH. Comportement normal du titreELLE a coté finalement. C’est la réponse à toutes celles et ceux qui se posaient encore la question sur le comportement de la CGI en Bourse. Après avoir battu les records d’une introduction en Bourse en termes de sur-souscriptions, de taux de satisfaction…, la Compagnie générale immobilière vient de terminer une série de trois semaines de réservation à la hausse, depuis son introduction en Bourse le 10 août dernier. Ce qui signifie un nouveau record en termes de réservation à la hausse. La Bourse des valeurs de Casablanca est intervenue quatre fois pour débloquer la situation en forçant la cotation de la valeur. La valeur a clôturé sa première séance de cotation normale sur une légère baisse. En effet, après avoir été réservé à la baisse à la pré-ouverture, le titre a entamé la cotation à 2.200 DH. Il est même descendu à 2.181 DH durant la première demi-heure, avant que la demande ne revienne sur le marché, attirée par les niveaux traités. 432.600 titres ont changé de mains sur le marché central, avant que la valeur immobilière ne se ressaisisse et termine la séance à 2.265 DH, soit une baisse de 1,43%.«C’est un comportement normal du titre», explique un gestionnaire de portefeuille. «Certains petits porteurs ont voulu réaliser les plus-values latentes pour pouvoir faire face aux dépenses du mois de septembre: rentrée scolaire, Ramadan…», poursuit-il. D’autres, plus aisés, ont préféré acheter pour profiter au maximum de l’évolution du titre et «tablent sur une stabilisation des cours avant que la valeur ne reparte à la hausse», vu les réalisations en cours ou futures. La compagnie a annoncé un projet urbain d’envergure dans la région du nord du Royaume. L’enveloppe allouée sera comprise entre 1,8 et 3 milliards de DH sur une superficie allant de 42 à 52 hectares. Les investisseurs attendent l’annonce de nouveaux projets et partenariats pour confirmer le développement des activités immobilières de la compagnie. Sur le marché de blocs, 2.357 actions ont changé de mains en un seul bloc à 2.285 DH. Rappelons que ce marché a été particulièrement animé par la CGI depuis son introduction en Bourse. Le titre a monopolisé l’attention de tous les opérateurs boursiers. Il a concentré l’essentiel des transactions sur le marché de blocs. L’absence de transactions sur ce marché signifie-t-elle une satisfaction des investisseurs (notamment institutionnels)? Vont-ils attendre que le cours baisse encore un peu avant de procéder à un ramassage sur le marché central? Ce sont autant de questions que se posent les investisseurs actuellement. Les prochaines séances et les événements à venir nous en diront plus sur l’évolution du cours en Bourse.Said MABROUK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc