×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Tanger: Le certificat négatif par le Net

    Par L'Economiste | Edition N°:2165 Le 06/12/2005 | Partager

    . Le document pourra être demandé et délivré par Internet. Le paiement électronique du service mis en place La création d’entreprises et l’investissement risquent bien d’être chamboulés par les facilités offertes par les nouvelles technologies. C’est le cas de la délivrance de certificats négatifs par les services de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC). Ce dernier centralise les responsabilités en matière de délivrance de certificats négatifs. Il travaillait par le biais de représentations installées dans les délégations du ministère du Commerce et dans les CRI. Actuellement, en accord avec le CRI de Tanger-Tétouan, il est possible de mettre en place une procédure de délivrance de certificats négatifs par Internet. Pour ce, il suffit de s’abonner auprès de l’Ompic et de Maroc Télécommerce qui se chargent de collecter électroniquement les frais pour la délivrance des certificats négatifs. . Sélection à l’entréeL’offre s’adresse aux fiduciaires et experts-comptables, même si aucune condition d’éligibilité n’a été fixée. Ce qui ne manque pas de faire tiquer les professionnels. De ce fait, un particulier, d’un cybercafé, peut fort bien s’adonner à créer des noms et des enseignes et à les faire enregistrer pour son compte ou pour le compte d’autrui, se plaignent les experts-comptables et fiduciaires. Il s’agirait pour eux de mettre en place une sélection à l’entrée et de ne permettre l’obtention de ce service que par les professionnels dûment enregistrés. «Il s’agit d’une nouveauté et il s’agirait d’abord de la tester en grandeur nature», explique Jelloul Samsam, directeur du CRI de Tanger-Tétouan. Pour lui, cette manière de faire permettra aux professionnels et partenaires du CRI de mieux rentabiliser leur temps en leur offrant un service adéquat et rapide. Le délai actuel d’obtention du certificat négatif est de 2 heures en moyenne. Vu le vide légal en matière de signature électronique, il sera encore nécessaire de se déplacer vers le CRI afin d’avoir une copie signée et cachetée. Le cabinet peut choisir quel CRI il voudrait pour récupérer son document. Ce qui permettra à des cabinets en dehors de la région de participer eux aussi à la création d’entreprises dans le Nord pour le compte de leurs clients, à terme.


    Services et BTP en tête

    Le Centre régional de l’investissement de la région Nord se place comme un partenaire incontournable pour la création d’entreprises. Sa «part de marché» ne cesse de croître. Pour les dix premiers mois de l’année en cours, le CRI a délivré près de 1.450 certificats négatifs et participé activement à la création de 816 entreprises. Pour les certificats négatifs, la hausse est conséquente avec une augmentation de près de 140% par rapport à la même période de l’année dernière. Ce sont les services qui se placent en peloton de tête avec près de 50% des intentions de création, suivis par le commerce 23% et le BTP avec moins de 20%. Côté création d’entreprises, le Centre a accompagné la création de 816 sociétés durant les dix premiers mois de 2005, un chiffre en progression de 146% par rapport à la même période de 2004. Naturellement, les services arrivent en tête, avec plus 40% du total de création d’entreprises, suivis par le commerce et l’industrie. Dans le cadre du guichet d’aide à l’investissement, une tendance vers les projets du BTP se dégage. Ils constituent près de 40% des projets retenus par la commission régionale de l’investissement.De notre correspondant, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc