×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Tanger: La station de traitement opérationnelle en 2007

    Par L'Economiste | Edition N°:2142 Le 01/11/2005 | Partager

    . Les travaux prennent un an de retard . Autres appels d’offres pour la construction de la partie marine Les Tangérois devront prendre leur mal en patience. La station de traitement qu’ils espèrent depuis belle lurette ne sera finalement opérationnelle qu’en 2007. En effet, les travaux lancés l’été dernier vont durer plus longtemps que prévu. Sa mise en service est fixée pour l’été 2007 au lieu de 2006. Les raisons avancées pour expliquer ce retard sont le prolongement marin qui représente un coût faramineux, selon Amendis, en charge de la gestion de l’assainissement liquide. Il s’agit d’un émissaire marin de plusieurs kilomètres qui devra disperser au beau milieu de la mer les résidus du prétraitement qu’effectuera la station. Le premier appel d’offres lancé portait sur un émissaire marin de trois kilomètres de longueur. Alors qu’Amendis tablait sur un budget de près de 200 millions de DH, les solutions présentées par les soumissionnaires auraient coûté environ trois cent millions de DH. Trop cher. “Amendis a alors déclaré l’appel d’offres infructueux”, indique Marc Richli, directeur des Investissements à Amendis. Un nouvel appel d’offres a donc été lancé début octobre. Entre-temps, les calculs ont été revus et la longueur de l’émissaire réduite à 2,2 kilomètres. L’ouverture des plis aura lieu le 12 décembre prochain. Le début des travaux est en principe programmé pour février 2006.Des travaux qualifiés de titanesques. Il faudra construire l’émissaire et surtout lui aménager une longue tranchée afin d’y enfouir le long tube. “Il s’agit de le protéger des ancres des bateaux de pêche, nombreux dans la région”, souligne Driss Halhal, directeur des grands projets. Par ailleurs, le caractère spécial de ces travaux ne permet de travailler qu’en période de mer calme. En attendant l’émissaire, la station disposera d’un petit tronçon de 50 mètres pour disperser les rejets. Cela permettra de faire marcher la station et de procéder aux derniers réglages. Une fois l’émissaire construit et achevé, le tube sera bouché. Les travaux de terrassement et de construction de la plate-forme marine ont été, eux, finis. A noter que la construction de l’émissaire accapare la part du lion dans le budget de la station d’assainissement. Cette dernière en elle-même ne coûtera que 100 millions de DH, la plate-forme marine 70 millions. Une station de pompage, sise sur les rives de oued Lihoud, complète l’ensemble. Le tout pour un total de 600 millions de DH. Cette somme représente près du tiers de ce que coûtera la mise à niveau de l’ensemble du réseau d’assainissement de la ville de Tanger. Un processus, qui a déjà démarré en 2002 lors de l’entrée en service d’Amendis. Une extension est prévue pour la mise en place d’une unité de traitement. Rappelons que l’actuelle ne s’occupe que du prétraitement des déchets. Une étude est en cours pour sa finalisation.


    Gare aux pollueurs!

    En parallèle avec la mise en place de la station, Amendis mettra en place une police des réseaux. Son rôle sera de surveiller l’état des réseaux et de détecter les possibles versements en deçà des normes de produits polluants. Son rôle sera aussi de déterminer les responsables en cas de versements sauvages. En plus, un observatoire marin sera installé. Son rôle est de surveiller l’état de la mer et de donner l’alarme en cas de pollution due à la station.De notre correspondant, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      mareacti[email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc