×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Sous-traitance automobile
Nouveaux partenariats avec des Italiens

Par L'Economiste | Edition N°:2064 Le 14/07/2005 | Partager

. Mitel s’allie à BC Stampi et AGES . Investissement: 10 millions d’euros pour commencer . Production de moules à injection et d’optiquesLa sous-traitance automobile attire de plus en plus d’entreprises et pas seulement les spécialisées. Rien ne disposait, en effet, Mitel, société spécialiste de l’équipement électrique, à aller vers ce marché. Son implication dans l’industrie automobile est «un coup orchestré» par la Bourse nationale de sous-traitance (BNSTP). «Notre société figurait sur une liste d’entreprises qui cherchaient des partenaires étrangers. La société italienne BC Stampi, qui voulait produire les moules d’injection au Maroc, a porté son choix sur nous», explique Abdelghani Khbir, directeur général. Mitel a été choisie pour son département de sous-traitance dont l’activité consiste en l’injection plastique, le surmoulage plastique, la compression polyester, la découpe des pièces métalliques sur presses rapides, le marquage, le traitement de surface et le bobinage. Le reste de son activité est centré sur deux pôles. Le département Travaux dont la mission est la réalisation d’ouvrages clés en mains de type centrales électriques, postes électriques et lotissements (postes, coffrets électriques, voiries, assainissement…). Et le département Industrie qui a pour finalité la fabrication de coffrets en polyster armé de fibre de verre, d’appareillages électriques domestiques (interrupteurs et prises) et de ballasts. L’équipementier italien dit avoir été séduit par la qualité du matériel, l’organisation des flux, le dynamisme du personnel encadrant. Bref, par une gestion qui a valu à Mitel la certification ISO en mai 2005. L’entreprise du groupe Khbir a nécessité un plan de mise à niveau d’une année et demie incluant une formation généralisée à tout le personnel en partenariat avec l’Agence nationale des PME (ANPME) et l’Office de formation professionnelle (OFPPT). Le partenariat avec BC Stampi a entraîné dans son sillage un autre avec AGES. Ce spécialiste italien d’optiques d’automobile et motos a choisi de s’associer avec Mitel sur recommandation de son principal fournisseur qui n’est autre que BC Stampi. Ces partenariats ont donné naissance à deux sociétés: Tecmoule et AutoLight. Dans la première, Mitel est minoritaire puisque BC Stampi détient 60% du capital. En revanche, l’entreprise marocaine est majoritaire dans la seconde (70%). Au final, il s’agira pour Mitel de sous-traiter des moules d’injection et des optiques pour le compte des deux sociétés. L’investissement, qui sera réalisé en plusieurs étapes, a nécessité dans un premier temps une enveloppe de 10 millions d’euros. Les travaux pour la construction des deux usines ( BC Stampi 1.500 m2 et AGES 3.000 m2), qui ont démarré avant la signature du contrat, dans la région de Berrechid, sont en cours de finalisation. La production devrait être lancée début septembre prochain. En termes d’emploi, Mitel prévoit le recrutement d’une vingtaine de personnes pour chaque société avec pour objectif une centaine lorsque le projet atteindra sa vitesse de croisière. Si les délais de réalisation de l’investissement ont été globalement respectés, Khbir regrette le manque de flexibilité des institutions de financement. «Nous avons rencontré des difficultés pour obtenir le financement du Fonds Hassan II. Donc, c’est le partenaire italien qui est intervenu auprès des banques pour nous procurer le financement». Sa confiance dans le potentiel du marché des moules est en revanche sans limites. Sa cible principale est le marché américain. Pour cette raison, Mitel a participé à la 3e édition du programme de mise à niveau «Horizons 2010» destiné à la découverte du potentiel du marché de l’Oncle Sam. Le marché local n’est pas pour autant ignoré vu que de nombreuses entreprises ont déjà manifesté de l’intérêt pour la future production de Tecmoule et AutoLight.


Qui est le groupe Khbir?

Le groupe Khbir, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros en 2003, est présent dans divers secteurs d’activités au Maroc et dans les pays subsahariens au travers des six entreprises qui le composent. Mice commercialise du matériel de protection et de contrôle des commandes des postes. Gaetan est spécialisée dans la promotion immobilière à usage résidentielle et bureaux. Allfire Maroc commercialise, elle, des produits anti-feu et écologiques. Eurochrome, première usine de chromage dur au Maroc est, selon le groupe, spécialisée dans le traitement de pièces métalliques de grandes dimensions. Le groupe compte 700 employés environ et vise essentiellement les marchés marocain et africain.Morad EL KHEZZARI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc