×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Sommet sur l'énergie et le climat à Washington

Par L'Economiste | Edition N°:3323 Le 20/07/2010 | Partager

. Objectif: création d'emplois vertsLes principales économies mondiales se réunissent les 19 et 20 juillet à Washington pour parler énergies propres, et tenter de s'entendre sur un nouveau traité pour lutter contre le réchauffement climatique.Les ministres de l'Energie et hauts responsables de 21 pays se sont rassemblés à Washington à l'invitation de l'administration du président américain Barack Obama, qui s'est fixée pour objectif prioritaire la création d'emplois verts. Le département de l'Energie américain a précisé que la rencontre est l'occasion d'annoncer des initiatives conjointes, de la part des principales économies qui produisent 80% du PIB mondial. Ces dernières ont été en désaccord sur la question d'un éventuel accord sur les réchauffements climatiques, alors que les pays développés réclament des engagements concrets de la part des pays émergents comme la Chine à limiter leurs émissions de gaz à effet de serre. L'énergie propre a été considérée comme un domaine d'intérêt commun. Le président Barack Obama a signé un plan de cinq ans et 150 millions de dollars l'an dernier au cours d'un voyage en Chine, pour la coopération avec Pékin notamment en matière de véhicule électrique. «Le développement de l'énergie propre et des technologies pour améliorer l'efficacité énergétique pourrait représenter la plus grande opportunité économique du XXIe siècle«, a déclaré vendredi dernier à la Maison Blanche le secrétaire américain au Commerce Gary Locke.L'administration Obama a souvent déploré que les Etats-Unis soient en retard par rapport à de nombreux pays européens et asiatiques sur le développement de technologies vertes. Mais elle a précisé que la rencontre qui a débuté hier est l'occasion d'envisager un travail commun entre les nations présentes.Parmi les domaines qui ont été abordés, les participants ont évoqué les normes d'efficacité énergétique, l'énergie solaire et éolienne, et les moyens de fournir de l'énergie à ceux qui n'en ont pas. Les pays qui participeront à ce sommet sont les suivants: Australie, Brésil, Grande-Bretagne, Canada, Chine, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Inde, Italie, Japon, Mexique, Norvège, Russie, Corée du Sud, Espagne, Afrique du Sud, Suède, Emirats arabes unis, Etats-Unis.M. Az

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc