×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Settat: Lancement de l’applicatif «e-invest»

    Par L'Economiste | Edition N°:2890 Le 28/10/2008 | Partager

    . Les investisseurs pourront s’informer en ligne sur leurs dossiersLe Centre régional d’investissement (CRI) de la Région de Chaouia-Ouardigha en collaboration avec le programme «Amélioration du climat des affaires au Maroc» de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), la Direction de la coordination des affaires économiques (DCAE) et la Direction des systèmes d’information et de communication (DSIC) du ministère de l’Intérieur, lance l’applicatif web, «e-invest», à partir de jeudi prochain à Settat.L’applicatif «e-invest», a pour vocation de renforcer la collaboration entre les départements impliqués dans l’instruction des projets d’investissement. Cela, afin d’améliorer les services offerts par le guichet d’aide aux investisseurs.Construit autour de procédures harmonisées et simplifiées, «e-invest» permet d’accélérer le traitement des procédures et les démarches administratives nécessaires. En outre, les investisseurs pourront désormais suivre l’état d’avancement de leurs demandes en ligne. Ce qui leur permettra un gain en temps, et aussi en argent, fort appréciable. Afin d’harmoniser et faciliter le traitement administratif des projets d’investissement, le CRI de Settat a dispensé, au cours de ces derniers mois, plusieurs formations sur l’outil informatique au profit de tous les départements régionaux impliqués dans le processus d’instruction des projets d’investissement. L’engagement et l’implication du CRI dans le déploiement et le test de e-invest ont permis d’améliorer l’applicatif d’une façon significative.Le programme «Amélioration du climat des affaires au Maroc» de l’Usaid compte accompagner deux ou trois régions supplémentaires, et le ministère de l’Intérieur (DCAE) prévoit la généralisation de l’applicatif e-invest à toutes les autres régions.Doter le CRI d’un site web et lancer le e-invest sont d’ailleurs inscrits parmi les actions préconisées par le Schéma pour le développement urbain (SDU). Celui-ci est considéré, d’ailleurs, par les pouvoirs publics comme un outil de bonne gouvernance pour affronter les défis du développement urbain dans un contexte mondialiséD’ailleurs, la situation géographique favorable de la ville de Settat (proximité de Casablanca, du port Jorf Lasfar et de l’aéroport Mohammed V), sa population jeune, ses infrastructures et équipements importants, sa réserve foncière mobilisable et son pôle universitaire, en font une destination privilégiée pour les investisseurs. Encore faut-il que les décideurs dotent le chef-lieu de la Chaouia de moyens modernes à même de répondre à son image de ville en développement. La ville souffre, en effet, d’une insuffisance des infrastructures d’accueil par rapport à ses besoins réels. Certes, le CRI et les pouvoirs publics ne lésinent pas sur les moyens pour attirer davantage d’investisseurs. Mais leurs efforts resteraient vains sans le développement de structures qui s’inscrivent dans la logique de l’évolution des choses. En plus clair, il s’agit de moderniser les outils de gouvernance. Le e-invest arrive à point nommé dans ce cadre.De notre correspondant, Abdellah ECHAKHS

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc