×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Sahara: Les axes de développement

Par L'Economiste | Edition N°:1221 Le 07/03/2002 | Partager

L'Economiste avait réalisé au mois de décembre dernier une longue enquête sur le Sahara dont une interview avec Abdellatif Guerraoui. Nous vous proposons des extraits de cet entretien.. L'Economiste: La structure économique de la région est traditionnelle et reste marquée par une prédominance de l'élevage et de la pêche. Le nombre de fonctionnaires y est également très élevé...- Abdellatif Guerraoui: Vous avez tout à fait raison pour ce qui concerne les fonctionnaires. La région a connu un recrutement massif dans l'administration. Ceci pourrait s'expliquer par le fait que l'on ait tablé sur un développement très rapide de la région et que l'on ait voulu mettre en place toutes les structures administratives nécessaires pour l'accompagnement de l'investissement privé. Les choses ne se sont pas passées comme prévu. Et donc on a été obligé de créer des emplois d'assistance, comme c'est le cas de la Promotion nationale. Si on exclut le secteur des pêches où l'activité est plutôt saisonnière, nous nous trouverons devant une situation aberrante: 20.000 personnes dans le secteur public contre seulement 2.620 dans le privé. . C'est un déséquilibre énorme. Comment pensez-vous pouvoir remédier à cette situation? - Tout simplement en mettant l'accent sur les axes de développement et les potentialités qu'offre la région. Le premier secteur porteur est la pêche. Il a connu ces dernières années un développement rapide. Les débarquements dans les ports des provinces du sud, qui ne représentaient que 20% du produit national de la pêche en 1990, sont passés à 54% en 2000. Selon les projections officielles, ce taux devra atteindre 90% en 2007. Les efforts se concentreront aussi sur la valorisation de ce produit. Afin de promouvoir ce secteur, deux programmes sont déjà amorcés. Ils consistent à réaliser des villages de pêcheurs équipés en matériel de congélation et de sauvetage et disposant d'une infrastructure de base. Pour une meilleure valorisation de la ressource, nous souhaitons encourager la congélation et l'industrie de la conserve et l'acquisition de bateaux spécialisés type RSW. Aussi, ne faut-il pas oublier que la pêche artisanale est très pourvoyeuse d'emploi. Une barque, dont le coût ne dépasse pas 10.000 DH, permet la création de quatre emplois à bord et deux à terre. L'autre axe de développement de la région est le tourisme. Nous avons un programme de trois étapes. La première est l'organisation des investisseurs actuels en GRIT pour qu'ils puissent faire face à leurs difficultés.. On s'étonne que face au régime fiscal particulier dont bénéficie le Sahara, la région n'ait pas attiré suffisamment d'investisseurs. Pourquoi?- Je me pose la même question que vous. Je viens de la ville de Casablanca où les investisseurs se plaignent continuellement de la cherté du foncier et du poids de l'impôt. Ici, alors que le prix des terrains est très abordable et que la région bénéficie d'une exonération fiscale, on ne ressent aucun engouement de la part des investisseurs. Ceci est probablement dû à un manque de main-d'oeuvre qualifiée. A ce sujet, nous avons des programmes conjoints avec l'OFPPT et les départements concernés. Nous menons déjà une étude pour cerner les besoins de la région. Nous allons accorder en quelque sorte une deuxième chance aux diplômés chômeurs à travers des programmes de reconversion et d'encouragement de l'initiative privée (...).Propos recueillis par Aniss MAGHRI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc