×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

L'Alliance Socialiste est née

Par L'Economiste | Edition N°:1221 Le 07/03/2002 | Partager

. Le PPS et le PSD ont décidé de mettre en place une fédération où chacun conservera son autonomie . Ce nouveau cadre se veut ouvert aux autres formations politiques . L'initiative vise à limiter l'émiettement du champ politiqueL'Alliance Socialiste a vu le jour mardi dernier à Rabat. Ce cadre politique d'un travail unitaire a été possible à la faveur d'une initiative commune menée depuis plusieurs mois par le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) et le Parti Socialiste Démocratique (PSD). La cérémonie officialisant ce mariage s'est déroulée en présence d'une foule de militants des deux partis. Lors de son intervention, Aissa Ouardighi, chef de file du PSD, a indiqué que cette initiative vise la constitution d'un pôle de gauche unifiée.Le PPS a été représenté par Abdelouahad Souheil, membre du bureau politique, le secrétaire général étant en déplacement à Laâyoune. Pour lui, l'objectif est d'éviter l'émiettement du champ politique. En fait, il s'agit aussi de se positionner afin de mieux tirer profit du mode de scrutin des échéances électorales de septembre prochain. Les préparatifs pour la campagne électorale sont lancés. Visiblement, cette campagne sera longue.Cette alliance n'implique pas une fusion entre les deux partis. Chacun conserve son organisation. Il s'agit de mettre en place un cadre de coordination comprenant des membres désignés par les partis pour constituer les instances d'une fédération. L'organisation de l'Alliance Socialiste fonctionne autour de la conférence nationale, d'une commission nationale et d'un bureau national. Au niveau régional, l'Alliance disposera d'une commission de coordination locale. Ce dispositif sera complété par une organisation sectorielle. Ce rapprochement entre les deux formations ne date pas d'hier. Il s'est déjà opéré au niveau de la Chambre des Représentants où les deux partis disposent d'un groupe parlementaire commun. “Ce n'est pas une initiative éphémère, ni dirigée contre un parti”, dira-t-il en substance. Au contraire, elle est ouverte à d'autres partis de gauche. D'ailleurs, des invitations à rejoindre l'Alliance ont été adressées à d'autres formations politiques. L'USFP a décliné l'offre. Abdelfattah BERHIL

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc