×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Safi: Des dons pour les femmes de la prison

Par L'Economiste | Edition N°:2145 Le 07/11/2005 | Partager

. Unimer, «L’Heure Joyeuse» et «Hawd Asfi», les donateursLes femmes détenues à la prison de Safi n’ont pas été oubliées pendant le mois sacré. Des denrées alimentaires, des articles électroménagers (téléviseurs et machines à laver) ainsi que des effets vestimentaires leur ont été fournis grâce à une action caritative menée par Saïd Alj, président du groupe Unimer, en collaboration avec les associations «L’Heure Joyeuse» et «Hawd Asfi». Les présidents, Leïla Chérif et Driss Benhima ont fait le déplacement pour accompagner l’opération. L’objectif est d’améliorer un tant soi peu le quotidien de ces femmes incarcérées. «Une opération de cœur, car la prison est dure et des femmes en prison, c’est encore plus dur», indique Leïla Chérif, présidente de L’Heure Joyeuse. La distribution s’est déroulée à l’intérieur même des hautes murailles. Pendant la même journée, des visites guidées ont été effectuées dans les maisons de bienfaisance, les hospices et les asiles de la ville de Safi. Histoire de découvrir ces infrastructures d’accueil des couches défavorisées et de déterminer de futures actions sociales. Début novembre, l’association Hawd Asfi compte tenir son AG pour déterminer et fixer des objectifs pour 2006. «Et en particulier les projets structurants de la province que nous voudrons soutenir», ajoute le président de Hawd Asfi. L’extension de l’autoroute jusqu’à la ville de Safi est un projet estimé prioritaire. D’autres préoccupations également concernent le renforcement du pôle universitaire, la création d’un nouvel aéroport ou encore la voie de contournement vers la station balnéaire Souiria Laqdima. C’est un projet de route pour contourner les installations des complexes chimiques de l’OCP. «Le déplacement du port industriel de la ville est un autre projet d’envergure qui nous tient à cœur. Cette dernière opération est particulièrement importante pour cette ville de l’Océan atlantique», souligne Driss Benhima. De fait, le port industriel a eu des conséquences positives en permettant la création d’emploi et la modernisation. Mais il a aussi déstructuré Safi qui a perdu son centre historique qu’est la Médina. En effet, le port industriel est entouré d’une clôture qui passe pratiquement au milieu de la ville. D’autres projets interpellent aussi l’association Hawd Asfi. Le projet immobilier en cours sur la colline historique Lalla Hnia Hamria porte atteinte aux richesses archéologiques et patrimoniales de la ville. De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc