×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Marchés Financiers

Repères politiques

Par L'Economiste | Edition N°:428 Le 25/01/1999 | Partager

· Rencontre d'affaires maroco-saoudienne
En marge de la réunion de la haute commission maroco-saoudienne, la Fédération des Chambres de Commerce, d'Industrie et de Services (FCCIS) du Maroc et l'Assemblée des Chambres de Commerce Saoudiennes organisent, le lundi 25 janvier 1999 à 15 heures à l'hôtel Hilton à Rabat, un séminaire sur l'économie saoudienne et les opportunités des échanges commerciaux.
La FCCIS invite les entrepreneurs à participer nombreux, les opportunités d'affaires entre les deux pays, et dans les deux sens, sont nombreuses. Une vingtaine d'hommes d'affaires saoudiens et des responsables de la société maroco-saoudienne d'investissement seront là pour les montrer, dans les secteurs du textile, l'hygiène et cosmétique, le gaz butane, les câbles électriques, le plastique, le BTP, le tourisme, le divertissement et le matériel médical, le transport maritime, l'irrigation et divers autres secteurs.

· Espagne: Projet pour libérer le Pays Basque
Les nationalistes modérés, au pouvoir au Pays Basque espagnol, rejoignant l'objectif prioritaire de l'ETA, ont lancé un projet de "libération nationale". Celui-ci prévoit la création d'un Etat indépendant et unifié qui engloberait toutes les régions basques, en Espagne comme en France.
Ce projet a été rendu public samedi dernier à Bilbao (Nord) par 700 élus locaux du parti nationaliste basque (PNV).
La "partie basque" dont se réclament les nationalistes est composée de sept provinces dont trois en territoire français.

· Irak: Polémique sur l'opposition
"L'Irak va résister à l'agression et aux complots des Etats-Unis ayant pour but de l'affaiblir et de s'ingérer dans ses affaires internes", a déclaré le chef du Parlement irakien Saadoun Hammadi, samedi dernier en recevant une délégation espagnole. Cette déclaration fait suite à la dernière position de Washington. En effet, le Président américain Bill Clinton avait informé la semaine dernière le Congrès de son intention de faire bénéficier sept groupes d'opposition irakiens d'une aide financière et militaire de 97 millions de Dollars (près de 899 millions de DH). Par ailleurs, La délégation espagnole qui est en visite à Bagdad pour une durée de six jours est composée de 35 organisations politiques et syndicales. Elle compte demander à l'occasion de son séjour la levée de l'embargo international imposé à ce pays depuis 1990.

· Kosovo: L'OTAN divisée
Les membres de l'OTAN se sont séparés vendredi dernier sans prendre de décision concernant le Kosovo. La gestion de la crise dans ce pays a provoqué de profondes divergences au sein de l'Organisation entre les Américains qui veulent imposer un ultimatum et les Européens qui jugent cette idée prématurée et privilégient une solution via le Groupe de contact. Washington, membre dominant de l'Alliance, ne semble pas croire que le Groupe de contact puisse obtenir des résultats et craint que l'OTAN ne perde sa crédibilité à agiter sans fin la menace d'une intervention non suivie d'effets. Les Européens, pour leur part, qui ont en tête l'expérience récente de l'Irak, craignent un engrenage et s'interrogent sur ce qui se passera après d'éventuels raids.

· "On The Run": Services secrets dévoilés?
Le gouvernement britannique tente d'empêcher la publication d'un livre de souvenirs de l'ancien agent des services de renseignement David Shayler. Londres n'a pas réussi à obtenir son extradition de France il y a deux mois. Les conseillers juridiques du gouvernement ont mis en garde une vingtaine d'éditeurs contre la publication du livre "On The Run" (en cavale), qui pourrait contenir des révélations sur les opérations secrètes du M15, le service de contre-espionnage britannique. Dans son ouvrage, l'ancien agent affirme notamment que Whitehall avait l'intention de faire assassiner le chef de la révolution libyenne Mouammar Kadhafi.

Abdelaziz MEFTAH (AFP et MAP)

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc