×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Regional Air Lines s’arrime à un low cost arabe

Par L'Economiste | Edition N°:2648 Le 09/11/2007 | Partager

. Un mémorandum d’entente avec Air Arabia. La compagnie émiratie pourrait utiliser Rabat comme plateformeDécidément il n’y a pas que l’immobilier qui attire les capitaux arabes, l’aérien semble exercer aussi une attractivité dans la foulée du boom de l’activité touristique. Pour preuve, la compagnie low cost Air Arabia basée à Sharjah (Emirats arabes unis) vient de signer avec Holmarcom, actionnaire de référence de Regional Air Lines, un mémorandum d’entente pour son implantation au Maroc. Si la compagnie est moins connue au Maroc que ses consoeurs Emirates ou Etihad, elle n’en affiche pas moins des ambitions. Elle vise clairement le Moyen-Orient et l’Afrique mais surtout le marché européen dont le trafic vers le Maroc explose littéralement. «Ceci permettra aux voyageurs tant marocains que ceux venant de la région EME (Europe Moyen-Orient et Afrique) de bénéficier d’un plus large éventail de destinations avec des coûts compétitifs».Par cet accord, la compagnie émiratie appliquerait son «business model» pour le management de Regional Air Lines. Ce qui laisse supposer qu’il y aurait participation au capital de son partenaire marocain. Du côté ce dernier, rien ne filtre pour le moment sur les modalités d’application du partenariat ni sur les détails du schéma envisagé. Ces modalités sont en cours d’études et leur finalisation pourrait être communiquée avant la fin de l’année.Si le partenariat aboutit, il signifierait de nouvelles ambitions pour la compagnie marocaine tant sur le plan de son patrimoine que de sa taille. Ce qui est sûr c’est que sa flotte devrait être complètement reconfigurée, pour permettre la desserte des destinations visées.Pour Air Arabia le Maroc serait une base de départ pour la conquête des marchés africain, du Moyen-Orient mais surtout le marché européen. Rabat constituera le deuxième hub (après celui de Sharjah) sur lequel la compagnie va s’appuyer dans cette quête. Cette opération s’appuiera sur l’intervention de la banque bahreïnie, Ithmaar Bank, qui est également le conseiller financier. Air Arabia est un transporteur aérien low cost basé à Sharjah (Emirats arabes unis) et coté à la Bourse de Dubai, opérant depuis 2003 avec une flotte de 10 airbus A320. Elle dessert 37 villes à travers le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord, l’Inde et l’Asie. Ithmaar Bank BSC est une banque d’affaires cotée à la Bourse de Bahreïn. Avec un capital de 1,1 milliard de dollars, cette banque couvre la région MENA, le sud de l’Asie, l’Asie pacifique et l’Europe. Parmi ces activités figurent, les financements islamiques, le conseil en matière de projets d’investissement, de fusions et acquisitions, les services immobilier et financier…Jalal BAAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc