×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Jorf Lasfar: 500 ha dédiés à l’industrie lourde

Par L'Economiste | Edition N°:2648 Le 09/11/2007 | Partager

. 200 entreprises attendues pour 14 milliards de DH d’investissementLes premiers coups de pioche pour la viabilisation du nouveau parc industriel de Jorf Lasfar devraient démarrer dans les prochains jours. Ce site de 500 hectares, situé à 17 km au sud d’El Jadida, est dédié à l’industrie lourde (cf. www.leconomiste.com). Il devrait abriter quelque 200 entreprises représentant un investissement de 14 milliards de DH. Ce projet est le fruit d’un partenariat entre les ministères de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, de l’Economie et des Finances, le ministère de l’Intérieur et la société Medz, filiale de CDG Développement. «Le parc de Jorf Lasfar s’inscrit dans le cadre de la déclinaison territoriale du programme Emergence, stratégie industrielle ciblée et volontariste du Maroc à l’horizon 2015», explique Mohamed Ali Ghannam, président du directoire de Medz. Le projet permettra des synergies et développera des moyens et des savoir-faire complémentaires à même de renforcer le dynamisme, l’attractivité et la compétitivité de la région Doukkala-Abda. Le coût des aménagements est estimé à 1,2 milliard de DH. Ce qui permettra au site de devenir la première zone destinée aux industries lourdes au Maroc. Sont ciblés, les secteurs de l’énergie, de la métallurgie et de la chimie-parachimie. A noter que le projet a bénéficié d’une participation de la Banque islamique pour le développement (BID) pour les études de faisabilité. Par ailleurs, cette nouvelle génération de zones industrielles intègre de nombreux facteurs de compétitivité. Notamment, une infrastructure «World Class» pour attirer des investissements nationaux et internationaux; une structure en charge des missions d’aménagement, de promotion de l’espace; et une offre en formation répondant aux besoins des investisseurs. La zone sera réalisée en deux tranches de 250 ha chacune. L’achèvement des travaux est prévu pour juillet 2015. Le programme d’aménagement prévoit 250 lots. S’y ajouteront aussi des centres d’affaires intégrant des salles de congrès et de séminaires, des bibliothèques et des médiathèques. Le projet prévoit aussi un pôle commercial avec des restaurants d’entreprises et des hôtels. En plus d’un parc TIR, une station-service, des ateliers de mécanique et de maintenance, sans oublier des zones de stationnement et de circulation. Autre atout, le projet comportera des zones naturelles et des espaces verts représentant 15% de la superficie totale du parc. Une station d’épuration est également programmée. Enfin, la nouvelle zone aura d’importantes retombées socio-économiques sur la région. Et ce, grâce à la création de 200 unités industrielles qui devraient générer environ 50.000 emplois à l’horizon 2013.De notre correspondant, Mohamed Ramdani

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc