×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique

    Réforme de l'immigration en Espagne:

    Par L'Economiste | Edition N°:809 Le 13/07/2000 | Partager

    Peu d'effets sur les ressortissants marocainsLe projet de réforme de la loi espagnole sur les droits et libertés des immigrés et leur intégration sociale n'aura pas d'incidences sur la situation des ressortissants marocains vivant dans ce pays. C'est ce qu'a indiqué M. Mohamed Larbi Mes-sari, ministre de la Communication lors d'une conférence de presse à Alméria.Les dispositions en projet concernent les droits politiques des immigrés alors que les Marocains travaillant en Espagne pensent toujours retourner chez eux. Ils ne veulent pas s'y intégrer, ajoute M. Messari.Interrogé sur l'attitude des Marocains à l'égard de l'Espagne, le ministre de la Communication a cité les résultats d'un sondage d'opinions réalisé au sein de l'élite marocaine résidant en Europe. Il a indiqué que l'Espagne occupe le troisième rang sur la liste des cinq pays considérés comme un modèle de développement économique, derrière l'Allemagne et le Japon, mais avant la France et la Corée du Sud. Les sentiments d'affection exprimés au Maroc à l'égard de l'Espagne sont dus fondamentalement au succès de sa transition démocratique et son expansion économique.Le ministre a par ailleurs demandé aux investisseurs espagnols de venir s'installer au Maroc pour contribuer à la résorption des problèmes d'immigration. Pour lui, les habitants du Nord du Maroc sont conscients des difficultés à s'intégrer en Espagne puisqu'ils suivent les émissions télévisées espagnoles. Ils ne prennent donc pas le risque de faire le voyage clandestinement. Ce sont surtout ceux qui viennent du centre du Royaume qui s'aventurent à traverser le Détroit dans de petites barques. Ils ne connaissent pas vraiment les conditions difficiles qui les attendent de l'autre côté. N. B. (MAP)


    Activités RoyalesSM le Roi reçoit les dirigeants du groupe belge Lernout et HauspieLe Souverain a reçu, hier mercredi en fin d'après-midi au Cabinet Royal à Rabat, les dirigeants du groupe Lernout et Hauspie, numéro un mondial des métiers liés à l'intelligence artificielle et aux technologies vocales et linguistiques. La délégation était dirigée par MM. Jean-Luc Dehaene, ancien Premier ministre de Belgique et Pol Hauspie, président et fondateur du groupe. Le groupe est en train de mettre en place un réseau de dix sites dans le monde. Le Maroc pourrait accueillir l'un de ces sites.
    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc