×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Rabat: Un nouveau pont pour le Bouregreg

Par L'Economiste | Edition N°:2679 Le 25/12/2007 | Partager

. Un investissement d’1 milliard de DH. L’ouvrage Moulay El Hassan livré dans 30 mois LE Souverain a donné, dimanche dernier à Rabat, le coup d’envoi des travaux de construction du nouveau pont Moulay El Hassan (www.leconomiste.com). Un projet d’envergure qui s’élève à un milliard de DH. Les travaux ont été confiés à l’entreprise marocaine SGTM. Outre le pont, on trouve la culée creuse de Rabat, le pont de la base nautique et la rampe d’accès du tramway. La dernière composante, à savoir le viaduc de Salé d’une longueur de 611 mètres, est en cours d’adjudication. Ce nouvel ouvrage, dont les travaux devront être achevés d’ici 30 mois, vise à faciliter la circulation dans cette zone critique située entre la capitale et Salé. Sur ce point, il convient de noter que le trafic entre les deux rives du Bouregreg est estimé à près de 420.000 personnes par jour.Pour répondre à la demande des usagers, l’aménagement de deux triples voies est prévu. A cela s’ajoutent la ligne de tramway et un passage sécurisé pour les piétons. Il faut rappeler que pour la conception de cet ouvrage, les responsables de l’Agence pour l’aménagement de la vallée de Bouregreg ont fait appel à des spécialistes de renommée internationale. En effet, c’est le projet du bureau d’études Marc Mimram, concepteur de la passerelle Solferina à Paris, qui a été retenu. Outre la circulation terrestre, ce nouveau pont doit assurer également la navigabilité du fleuve Bouregreg jusqu’aux limites du pont de l’Office national des chemins de fer (ONCF) à l’amont du fleuve. Selon les responsables de l’agence, la réalisation du pont Moulay El Hassan nécessitera 67.000 m3 de béton, 140.000 m2 de coffrages ainsi que 9.500 tonnes d’acier. Il sera haut de 12,8 m et s’étirera sur une longueur de 1,215 km. Ceci permettra d’offrir un tirant d’eau allant jusqu’à 11 mètres, hauteur suffisante pour l’accès des bateaux à la future marina, qui sera opérationnelle en février prochain. Toujours dans le cadre de l’amélioration de la circulation dans la capitale, le Conseil de la ville a validé le dédoublement du pont El Fath situé à l’entrée de Rabat, sur l’axe de Casablanca. Ce projet vise à décongestionner le trafic routier au niveau des quartiers de Yacoub El Mansour et Hay Ryad. Le projet est estimé à 37 millions de DH. La grande partie sera supportée par la commune, soit 12 millions de DH. Le reste sera pris en charge par l’ONCF (10 millions de DH) et la direction régionale de l’équipement (7 millions de DH). La préfecture et la région participent à hauteur de 4 millions de DH chacune.


Premiers coups de pioche pour le tramway

. Au programme, deux lignes de 19,5 km. Le matériel roulant commandé à Alstom LE tramway reliant Rabat et Salé n’est plus qu’un simple projet sur le papier. Aujourd’hui, ce dernier entame sa phase de réalisation. Les premiers coups de pioche ont été donnés par le Souverain, dimanche à Salé. Ainsi deux lignes d’une longueur de 19,5 km, avec un tronc commun de 2,9 km sur le pont Moulay El Hassan devraient être livrées en 2010. Rappelons que les travaux de mise en place de la plateforme du tramway Rabat-Salé s’inscrivent dans le cadre du projet d’aménagement de la vallée du Bouregreg (www.leconomiste.com). La première ligne (11,7 km) s’étend de Hay Karima à Salé au quartier de l’Agdal à Rabat via les universités et le centre-ville; alors que la seconde ligne (7,8 km) va desservir les zones denses de Rabat, en l’occurrence l’Océan et Yacoub El Mansour. Elle atteindra aussi le quartier Bettana à Salé. En tout, 32 stations sont prévues à raison d’un arrêt tous les 500 m. La durée moyenne du parcours sera de l’ordre de 35 minutes avec une fréquence de passage de 4 minutes aux heures de pointe et de 8 minutes en temps normal. Les véhicules ont une capacité de 580 passagers. La population desservie est estimée à plus de 800.000 personnes. Le coût de cet investissement, qui sera réalisé par l’Agence pour l’aménagement de la vallée de Bouregreg (AAVB) en partenariat avec les communes de Rabat et Salé, est réparti entre 1, 02 milliard de DH pour l’acquisition du matériel roulant, 210 millions pour les études, 200 millions pour les travaux de déviation des réseaux et 614 millions pour les infrastructures. La construction d’un centre de maintenance, les travaux sur le pont Moulay El Hassan et les équipements représentent des enveloppes de 220, 350 et 650 millions de DH. A noter que le matériel roulant sera fourni par l’opérateur français Alstom On doit retenir également l’avancement remarquable des travaux de déviation des réseaux d’assainissement et de télécommunications. Ils sont menés par Redal, Maroc Telecom et Méditel avec la coordination de l’AAVB. Enfin, l’agence prévoit d’améliorer le paysage de certaines avenues et places emblématiques tout au long du tracé du tramway. Nour Eddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc