×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Entreprise Internationale

Privatisation de Bull : Trois prétendants à l'étude

Par L'Economiste | Edition N°:153 Le 10/11/1994 | Partager

APRES le feu vert de la Commission européenne à la recapitalisation de Bull par l'Etat et France Télécom, le gouvernement français travaille actuellement à la privatisation du groupe. Avant de démissionner de son poste de ministre de l'Industrie, Gérard longuet a indiqué que l'appel d'offres interviendrait à la mi-novembre. Pour l'heure, souligne la presse française, "ce ne sont que de pistes dont il faut parler". Le gouvernement en explore actuellement trois. "La plus sérieuse" serait celle du Japonais Nec qui est déjà présent dans le capital de Bull à hauteur de 4,4%. Il lui fournit également sa technologie pour les grands systèmes. Sa participation pourrait bien monter à 15 ou 17%.

La deuxième piste est celle de l'Américain Motorola. L'intérêt qui lui est porté tient au fait qu'il est spécialiste des semi-conducteurs et qu'il s'est développé dans les télécommunications où il est devenu un des principaux intervenants. Bull et Motorola ont par ailleurs signé en septembre dernier un accord de coopération technologique pour "définir et développer conjointement une gamme étendue de produits avancés, bâtis autour des microprocesseurs PowerPC".

Le troisième prétendant est la Compagnie des Signaux, une société française spécialisée dans l'électronique professionnelle et militaire. Pour reprendre une partie du capital de Bull, elle fait valoir son savoir-faire en matière d'intégration de systèmes et le fait qu'elle n'est concurrente d'aucun des alliés potentiels du constructeur français, indique Les Echos.

La situation financière de Bull ne semble pas gêner les investisseurs. Il est à rappeler qu'il vient d'obtenir de la Commission européenne l'autorisation d'être recapitalisé par L'Etat à hauteur de 3,1 milliards de Francs. Il s'agit du reliquat de la dotation de 11,1 milliards de francs accordée au groupe français par l'Etat et France Télécom en 1993-1994. Cette aide est autorisée sous réserve du respect des engagements contenus dans le plan de restructuration soumis à la Commission et à condition que cette aide d'Etat soit la dernière.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc