×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Privatisation Comanav
    CMA CGM se positionne

    Par L'Economiste | Edition N°:2425 Le 19/12/2006 | Partager

    . Le groupe bientôt actionnaire de Somaport. 2 navires affrétés pour la campagne d’agrumesCMA CGM, 3e groupe mondial de transport maritime en conteneurs, affiche clairement son ambition: racheter la Comanav. L’entreprise nationale évaluée à 2,2 milliards de DH (cf.www.leconomiste.com) intéresse d’autres opérateurs internationaux de grande envergure, comme Maersk et Dreyfus. L’appel d’offres international pour la privatisation du transporteur marocain sera lancé fin décembre-début janvier, selon des responsables de la compagnie. L’ouverture des plis, quant à elle, est prévue pour mars prochain. Le transporteur français, présent au Maroc depuis 1981 via CGM et jusque-là plutôt discret, a organisé un point de presse suivi d’une visite à bord du CMA CGM Agadir, hier à Casablanca. Implanté sur le territoire national en partenariat avec le groupe Navimar à Tanger, Casablanca et Agadir, le groupe a fait l’acquisition de Dextra Maghreb et Dextramar en 2005, ce qui lui a permis de se positionner sur le marché des conteneurs réfrigérés. CMA CGM a renforcé sa position en participant (à hauteur de 20%) dans le 2e quai à conteneurs de Tanger Med d’une capacité de 1,3 million Evp (équivalent vingt pieds). Un partenariat avec MSC (20%), Eurogate (40%) et Comanav (20%). Le terminal, actuellement en cours de construction, sera partiellement opérationnel à compter de mai 2008.CMA CGM, qui a d’ailleurs une grande expertise dans les fusions-acquisitions, puisqu’il a absorbé un grand nombre d’entreprises, notamment Delmas et Sud Cargo cette année, envisage d’investir sérieusement au Maroc. «Nous sommes en train de décider sérieusement de lourds investissements dans Somaport», dira Philippe Borel, directeur central adjoint du groupe. Le transporteur s’intéresse aussi à la toute jeune société de stevedoring créée par Comanav dans la foulée de la réforme portuaire. Le transporteur compte sept sociétés au Maroc, dont il est actionnaire majoritaire, et emploie 307 personnes dans ses différents bureaux de Tanger, Casablanca et Agadir. Il dispose de deux navires sous pavillon marocain. 5 lignes régulières hebdomadaires relient les ports des trois villes, où le groupe est implanté, en provenance des principaux ports européens pour un volume de marchandises de 62.000 Evp, soit 13% du trafic national. Ce qui place CMA CGM en troisième position. Le budget 2007 du transporteur le range en 2e place avec 81.500 Evp. Il est aussi le principal transporteur d’agrumes à partir du port d’Agadir. Une activité pour laquelle le groupe a affrété deux bâtiments, CMA CGM Agadir et CMA CGM Nador. Un investissement qui lui permettra de développer une offre de transport de 300 Evp semaines en conteneurs réfrigérés, soit plus de 4.000 tonnes par semaine à destination de l’Europe et du Canada. Rappelons que le Maroc exporte environ 525.000 tonnes d’agrumes annuellement. Les principaux pays destinataires sont l’Europe pour 325.000 tonnes, la Russie avec 150.000 tonnes et le Canada avec 50.000 tonnes. Au niveau international, le groupe dispose d’une flotte de 242 navires dont 75 en propre. Il compte renforcer son armada de 70 nouveaux navires d’ici 2010 dont 8 à acquérir. Amine BOUSHABA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc