×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    OCP: Une joint-venture avec l’américain Jacobs

    Par L'Economiste | Edition N°:3212 Le 15/02/2010 | Partager

    . Sa mission, gérer les investissements. Les marchés de l’Afrique de l’Ouest visésSÉPARER l’exploitation du développement des investissements. Pour l’OCP, c’est une condition sine qua non pour la professionnalisation de la gestion des nouveaux projets industriels du groupe. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il compte développer un partenariat stratégique sous forme de joint-venture avec l’entreprise américaine Jacobs et qui aura pour dénomination: Jacobs Engineering. La signature, prévue l’année dernière, s’effectuera d’ici la fin de la semaine. L’américain Jacobs figure parmi les leaders mondiaux en ingénierie industrielle. Il compte 7.000 collaborateurs de par le monde et un chiffre d’affaires qui dépasse les 10 milliards de dollars en ingénierie. La joint-venture, qui sera détenue à part égale par les deux parties, a pour objectif la prise en charge des projets de l’OCP, soit près de 5 milliards de dollars. Selon nos informations, le groupe américain s’est également engagé à transférer par la suite toute son activité liée au phosphate au Maroc. Cette joint-venture représentera une puissante combinaison de ressources d’ingénierie et de gestion de programmes et permettra d’accompagner l’OCP dans la mise en œuvre de ses plans de développement stratégiques. C’est le cas en particulier pour les infrastructures nécessaires au développement de Jorf Phosphate Hub. Elle permettra aussi à Jacobs d’avancer dans ses plans de développement dans l’industrie des engrais et dans la région. La joint-venture appuiera l’OCP ainsi que d’autres entreprises dans leurs activités d’ingénierie liées au phosphate partout dans le monde. Elle ambitionne aussi d’offrir des prestations d’ingénierie en infrastructures industrielles pour les marchés des pays d’Afrique de l’Ouest. Cette nouvelle entité bénéficiera des compétences des collaborateurs de Jacobs et de l’OCP. D’ailleurs, l’Office a injecté ses plus hauts potentiels dans cette joint-venture. Une démarche qui permettra au groupe de développer son savoir-faire en matière de gestion de projets en interne. Un programme de recrutement de jeunes ingénieurs est également prévu.


    De la maintenance curative à la préventive

    L’OCP qui s’est engagé dans une augmentation de ses capacités tout en misant sur la réduction des coûts a lancé un programme de transformation opérationnelle. Objectif, revoir le processus de production et de maintenance afin de le mettre aux standards internationaux. Ce programme entamé en avril 2009 et qui se poursuivra durant 2010 commence à donner des résultats en termes de gains de coûts de production. Aujourd’hui, le gain estimé au niveau de la mine est de plus de 27% de production en termes de tonnages. Un niveau, jugé important. L’OCP qui était auparavant dans une logique de maintenance curative passe avec les nouveaux process en cours de développement à de la maintenance préventive.K. M.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc