×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Tanger/eau potable
    1,5 milliard de DH pour renforcer l’alimentation

    Par L'Economiste | Edition N°:3212 Le 15/02/2010 | Partager

    . Objectif: assurer l’approvisionnement jusqu’à l’horizon 2030 . Trois barrages concernésDE nouveaux projets pour le renforcement de l’alimentation en eau potable viennent d’être lancés à Tanger pour un montant global de plus de 1,5 milliard de DH. Le programme est financé par l’Office national de l’eau potable (Onep) et concerne une population globale de plus d’un million d’habitants (814.000 en milieu urbain et 211.000 en milieu rural). Objectif: contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de santé des citoyens. En effet, la ville de Tanger connaît un développement touristique, industriel et urbanistique important. Aussi, plusieurs complexes touristiques, zones franches et zones industrielles sont en cours de réalisation. Ce qui engendre une augmentation des besoins en eau potable qui évolueraient de près de 2.350 l/s en 2010 à 5.900 l/s en 2030. Ainsi, et afin d’accompagner le développement de la région jusqu’à l’horizon 2030, l’Onep a programmé la réalisation de plusieurs projets de renforcement de l’approvisionnement en eau potable. Quelque 120 millions de DH sont ainsi destinés au renforcement de l’alimentation à partir du barrage Tanger Méditerranée situé à la commune de Taghramt (province Fahs-Anjra). Le projet sera réalisé pour un débit de 300 l/s et permettra la couverture des besoins en eau de la zone jusqu’à l’horizon 2014. Les travaux débuteront en mars 2010 et s’achèveront vers décembre 2011. Un autre projet, dont le coût s’élève à 650 millions de DH, est programmé début 2013. Il sera réalisé pour un débit de 1.400 l/s et assurera, pour sa part, l’approvisionnement à partir du barrage 9 Avril 1947. Le renforcement à partir du futur barrage Dar Kherroufa est, également, sur la liste. Le coût de ce projet s’élève à 800 millions de DH. Il sera conçu pour un débit de 1.500 l/s et cela pour assurer la couverture des besoins de la zone jusqu’à l’horizon 2030.B. S.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc