×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Novartis: Feu vert à l'OPA sur Aventis

Par L'Economiste | Edition N°:1739 Le 02/04/2004 | Partager

. Les actionnaires du groupe suisse soutiennent la fusionLa direction du groupe pharmaceutique suisse Novartis a obtenu le soutien de ses cinq principaux actionnaires dans son projet de contre-offre sur le groupe pharmaceutique franco-allemand Aventis, a rapporté hier jeudi le quotidien Die Welt.Les actionnaires salariés, la famille Sandoz, la banque américaine JP Morgan Chase et les deux banques suisses UBS et Credit Suisse ont donné leur feu vert à l'ouverture de négociations avec la direction d'Aventis, explique le quotidien, qui cite des sources financières zurichoises.D'après Die Welt, les trois banques auraient toutefois posé des conditions, exigeant notamment une externalisation par «spin off» des activités les moins rentables des deux groupes en cas de fusion. Selon ce scénario, les actionnaires de Novartis se verraient proposer des titres de la nouvelle entité, dotée d'une structure juridique propre.Une demande à laquelle la direction de Novartis a accédé, puisque son projet de contre-offre prévoit, en cas de fusion, la création d'une nouvelle structure, qui regrouperait les médicaments petits ou spécialisés des deux entreprises, ainsi que ceux dont les brevets arrivent à expiration. La nouvelle entité pourrait avoir un chiffre d'affaires de plus de 3,4 milliards d'euros.Selon Die Welt, le Credit Suisse aurait déjà été chargé d'étudier un projet de scission pour la nouvelle structure, baptisée «Spinco» par la banque suisse.Le groupe Novartis a annoncé être prêt à entrer en négociations pour racheter Aventis, qui fait déjà l'objet d'une offre hostile du français Sanofi-Synthélabo, mais à la condition d'obtenir le feu vert du conseil de surveillance du groupe franco-allemand et surtout la neutralité du gouvernement français.Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc