×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Nouveau pas vers la clôture d’une enquête contre Microsoft

Par L'Economiste | Edition N°:3124 Le 08/10/2009 | Partager

. Le géant US a fait des concessions pour échapper à une lourde amendeLa Commission européenne a fait un nouveau pas hier mercredi vers la clôture d’une enquête majeure contre Microsoft, après des concessions faites par le groupe américain pour offrir à l’avenir le choix entre plusieurs navigateurs internet sur son système d’exploitation Windows.«L’opinion préliminaire de la Commission est que les propositions de Microsoft vont répondre à ses inquiétudes en termes de concurrence», a-t-elle indiqué dans un communiqué.Pour en être certaine, la Commission va lancer le 9 octobre une consultation publique sur les propositions de Microsoft. Les parties intéressées auront un mois pour faire parvenir leurs remarques.Estimant que l’incorporation systématique du navigateur Internet Explorer à Windows, qui équipe 90% des PC dans le monde, lui conférait un avantage concurrentiel sur les navigateurs concurrents, Bruxelles a ouvert une enquête pour abus de position dominante contre Microsoft. Mais Microsoft avait fait des concessions en juillet pour tenter d’échapper à une lourde amende. Dans ce type de dossier, elle peut atteindre 10% du chiffre d’affaires annuel, et dans son cas elle serait d’autant plus lourde qu’il est récidiviste: Bruxelles lui a déjà réclamé au total dans le passé 1,676 milliard d’euros.Microsoft a ainsi accepté d’intégrer à Windows une fenêtre multi-choix («ballot screen») qui serait lancée au premier démarrage et proposerait à l’utilisateur de choisir le ou les navigateurs qu’il souhaite installer.Microsoft a depuis raffiné sa proposition: un premier écran expliquera d’abord à quoi sert un navigateur, puis dans la fenêtre multi-choix elle-même, l’utilisateur pourra cliquer sur des boutons lui fournissant davantage d’explications sur les navigateurs proposés, explique le communiqué de la Commission.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc