Affaires

Nouveau partenaire indien pour l’OCP

Par L'Economiste | Edition N°:2415 Le 05/12/2006 | Partager

. Un contrat pour exporter de l’acide phosphorique . Il s’agit pour l’office de sécuriser les exportations à long termeMostafa Terrab ne reviendra pas les mains vides d’Inde. Le directeur général de l’Office chérifien des Phosphates (OCP) a séduit un nouveau partenaire dans le secteur des engrais. Pour le moment, le mystère règne quant au nom de la société indienne, le montant du contrat ou son détail. Mais il s’agirait, en gros, d’un mémorandum d’entente signé entre l’Office et la filiale d’un grand groupe privé indien qui porte sur l’approvisionnement de l’Inde en acide phosphorique à moyen ou long terme. Le flou qui entoure le contrat ne vient pas du côté marocain mais de celui du partenaire. La société indienne, cotée en bourse, doit attendre l’aval de tous ses actionnaires avant de dévoiler les détails de ce nouveau contrat. Celui-ci porterait, sur une période d’au moins 5 ans; une manière pour l’office d’assurer un rythme d’exportation stable. La rencontre entre les deux opérateurs est survenue lors du Fertiliser Association of India (FAI), grand-messe du secteur des engrais tenue annuellement à Delhi. L’Office a d’ailleurs profité de l’occasion pour rencontrer ses autres partenaires indiens. En effet, l’OCP est déjà lié par des joint-ventures à deux sociétés de fertilisants du pays asiatique: Chambal Fertilser et Tata Chemicals. Au Maroc, les deux noms se sont associés à l’OCP pour la création d’Imacid, usine d’acide phosphorique implantée dans le complexe industriel de Jorf Lasfar ainsi que de Zuari Maroc Phosphate détenue à 74% par l’OCP et Chambal Fertiliser et à 26% par l’Etat indien.Avec le Pakistan, l’Inde reste un partenaire privilégié dans le secteur des engrais. Une région où le besoin en engrais est très grand étant donné l’importance de son activité agricole. Le Maroc approvisionne le marché indien pour près de 1,5 million de tonnes de phosphate et plus de 1 million de tonnes d’acide phosphorique annuellement. Cette année, le volume des exportations a d’ailleurs enregistré une importante hausse comparée à l’année dernière avec une progression de 19% du chiffre d’affaires. En 2006, le montant du CA approche les 570 millions de dollars. Ceci représente presque la presque totalité des échanges commerciaux entre les deux pays. L’OCP reste, en effet, le principal lien du Maroc avec le marché indien. Ce dernier fournit au Maroc différents produits de filature, fibres synthétiques et fils en coton. En tout cas, le Maroc semble développer un intérêt particulier pour ce marché. L’Inde sera, en effet, l’invité d’honneur des Intégrales de l’investissement prévu les 7 et 8 décembre prochains. I. M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc