×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Skhirate: La mise à niveau de la zone balnéaire lancée

    Par L'Economiste | Edition N°:2415 Le 05/12/2006 | Partager

    . Coût du projet: 150 millions de DH. Le programme vise les infra-structures de la zoneSKHIRATE prépare sa zone balnéaire pour 2009. En effet, un programme de mise à niveau de la cote a été annoncé par Mohamed Mhidia, le gouverneur de la préfecture de Skhirate Témara, samedi dernier lors d’une journée d’information. Ce chantier a été conçu avec la concertation des élus, des associations des résidents et des départements ministériels concernés. La réalisation nécessite la mobilisation d’une enveloppe de 150 millions DH. La Direction générale des collectivités du ministère de l’Intérieur participera avec un 102,5 millions de DH. Le reste sera supporté par Redal, la société de distribution de l’eau et d’électricité de la région de Rabat à hauteur de 27,5 millions de DH. L’Association des résidents de la zone contribuera de 21 millions de DH. Le programme comprend notamment la construction d’une salle de sport couverte, la libération des emprises et les études techniques. L’objectif est de restructurer toute l’infrastructure de base de Skhirate plage, en particulier l’assainissement, la voirie et l’éclairage public. Pour la préparation de ce projet, un travail a été entamé pour la délimitation du Domaine public maritime (DPM) de la commune de Skhirat long de 13 Kms. Ce travail a été nécessaire pour la sauvegarde et la valorisation de ce patrimoine public. Cela par sa mise à la disposition des usagers et les investisseurs moyennant une redevance annuelle.Le coût global de ces travaux de voiries est estimé à 45 millions de DH. Au menu, il est aussi programmé le doublement de la route côtière et l’aménagement d’un carrefour permettant de la relier à la zone balnéaire. Au niveau de l’assainissement, Redal a préparé un projet pour mettre fin à l’utilisation des fosses septiques. Rappelons que ces équipements traditionnels contribuent à la pollution de la nappe et à la dégradation de la qualité de l’eau de la mer. Dans ce cadre, Redal a déjà lancé en 2006 la construction d’une station de pompage balnéaire et d’une conduite de refoulement des eaux pour 12 millions de DH. La mise en place d’une deuxième station de pompage et des ouvrages permettant la traversée de l’autoroute et la voie ferrée son programmés pour 2007.La réalisation de ces travaux est estimée à 12 millions de DH. Toujours dans le cadre de l’assainissement, il est à noter la participation de la préfecture au financement de la construction de plusieurs ouvrages pour un montant de 10 millions de DH. Ce programme prévoit également l’achèvement des travaux d’aménagement du canal sur Oued Bou Aiba en vue d’assurer la protection de la ville de Skhirate et ses infrastructures contre les inondations. Le coût de l’investissement est estimé à 10,2 millions de DH.Nour Eddine EL AISSI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc