Affaires

Musiques sacrées de Fès: Que la fête commence!
De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

Par L'Economiste | Edition N°:1779 Le 31/05/2004 | Partager

. Le thème du Festival est un appel à la paix, au dialogue des cultures et à la démocratieSavamment orchestrée, la 10e édition du Festival des musiques sacrées de Fès a démarré vendredi 28 mai. Elle durera jusqu’au 5 juin. Les visiteurs se comptent déjà par milliers et les organisateurs affichent une grande satisfaction. Même si bon nombre de personnes n’ont pas pu rejoindre la capitale spirituelle à cause de la grève de la Ram, 3.500 spectateurs au total ont assisté à la cérémonie d’ouverture. A l’entrée de Bab Makina, lieu de la manifestation, toute cette foule est passée sous les portiques de sécurité. Tout le monde a été contrôlé. Des hôtesses distribuent le programme du concert. Une fois à l’intérieur, les stands des différents partenaires du festival sont facilement repérables. Les spectateurs se dirigent instinctivement vers les sièges des premiers rangs. Lors de cette soirée inaugurale, beaucoup de personnes ont attendu, devant les portes d’entrée, l’arrivée de SAR la Princesse Lalla Salma pour la saluer. Accompagnée de Viviane Wade, épouse du président du Sénégal, Lalla Salma a été accueillie par des youyous et des applaudissements. Pendant cette soirée, la Chorale des enfants de Fès, sous la direction du maître de la musique arabo-andalouse, Mohamed Briouel, a chanté la Grandeur de Dieu. Le spectacle a été rehaussé par les voix de trois divas: Françoise Atlan (France), Monserrat Figuerras (Espagne) et la Marocaine Aïcha Redouane. Les trois dames ont véhiculé des messages d’amour et de paix. Au fur et à mesure, une ambiance sereine s’est installée. Les divas ont livré à la salle une belle fresque artistique. La deuxième partie du spectacle a été animée par les derviches tourneurs de Konya en Turquie. Ils ont montré une autre grâce de “Traces de lumières”, le thème du festival, qui veut cette année réaliser l’exploit à travers un appel à la paix, au dialogue des cultures et à la démocratie. En tout cas, Mohamed Kabbaj, conseiller de SM le Roi et président de l’Association Fès-Saiss, a promis aux spectateurs d’autres moments forts lors des concerts de cette semaine, que ce soit à Bab Makina, Bab Boujloud ou encore au Musée Batha.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc