×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Moratinos revisite le Maghreb à Alger

Par L'Economiste | Edition N°:1760 Le 04/05/2004 | Partager

. Le ministre espagnol des Affaires étrangères milite pour la paix et la stabilité dans la régionLES relations entre le Maghreb et l’Espagne bougent. Les contacts se multiplient. Le dernier en date est le déplacement hier à Alger du ministre espagnol des Affaires étrangères. Cette visite officielle de Miguel Angel Moratinos, la première du chef de la diplomatie espagnole après la formation du nouveau gouvernement, a un caractère particulier. Certes, l’ordre du jour comporte plusieurs points. Terrorisme international, coopération économique, particulièrement sous l’aspect énergétique. Les deux pays feront le point sur le projet d’un 2e gazoduc, maritime, celui-là, qui reliera l’Algérie à l’Espagne. Mais c’est le dossier du Sahara marocain qui a été au centre des entretiens des responsables des deux pays. Cette première visite de Moratinos servira à mettre de l’ordre dans ce dossier et voir comment organiser le travail pour le traiter dans les mois à venir. Ce conflit artificiel plombe le développement économique et constitue un danger pour la paix et la stabilité dans la région. Visiblement, l’Espagne est favorable à une solution politique. Et le diplomate espagnol trouvera les mots justes et les arguments percutants pour convaincre Alger de traiter directement avec le Maroc. D’ailleurs, les différentes déclarations des responsables ibériques abondent dans ce sens. Visiblement, Madrid est déterminée à donner une autre dimension aux relations avec le Maghreb. Il s’agit de privilégier l’intégration économique et politique de ce bloc de poids, proche de sa frontière du sud.D’ailleurs, les premières semaines du nouveau gouvernement présidé par José Luis Rodriguez Zapatero ont clairement confirmé cette volonté politique. Il s’agit de recomposer les relations avec les pays du Maghreb sur de nouvelles bases. Son premier voyage à l’étranger l’a réservé au Maroc avec l’objectif de remettre les compteurs à zéro après une période de fortes perturbations entre les deux pays. D’autres puissances mondiales poussent vers une solution politique, basée sur un dialogue direct entre Alger et Rabat. La France en tête. Le président Jacques Chirac n’a pas cessé de le répéter. Le porte-parole du Quai d’Orsay l’a clairement indiqué Iors du point de presse du 30 avril 2004: «la France soutient la recherche d’une solution politique agréée par l’ensemble des parties, dans le cadre des Nations unies et sous l’égide de l’envoyé personnel du secrétaire général. Nous souhaitons que ces six mois puissent être mis à profit par les parties pour travailler avec le secrétaire général ainsi qu’avec son envoyé personnel, et entre elles, à un règlement mutuellement acceptable». «Nous l’avons toujours dit, il ne saurait y avoir de règlement imposé dans cette affaire», a rappelé le porte-parole. Les Etats-Unis sont sur le même sens. Il ne s’agit pas d’imposer une solution.D’ailleurs, le Conseil de sécurité a adopté, à l’unanimité, la résolution pour renouveler le mandat de la Minurso, pour une durée de six mois. Durant cette période, beaucoup espèrent arriver à une solution négociée entre l’Algérie et le Maroc.


Optimisme des diplomates

LES diplomates européens à Rabat considèrent que des choses bougent dans le dossier du Sahara marocain. Pour convaincre, ils citent volontiers la libération de prisonniers marocains et les visites des familles. Les chancelleries saluent ces gestes en demandant cependant que les libérations soient complètes pour ne plus avoir de prisonniers.Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc