×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    Misant sur sa nouvelle gamme de produits : CFAO: Lectra Systèmes compte sortir du rouge en 1996

    Par L'Economiste | Edition N°:223 Le 28/03/1996 | Partager

    L'entreprise française Lectra Systèmes a affiché une perte nette de 23,4 millions de Francs (1FF=1,73DH) en 1995 pour un chiffre d'affaires de 887 millions de Francs.
    Spécialisée dans le développement et la commercialisation de solutions de conception et fabrication assistées par ordinateur (CFAO) pour la confection, la chaussure et l'ameublement,
    Lectra Systèmes attribue cette contre-performance à l'impact des fluctuations monétaires. Selon un communiqué du groupe, celles-ci "ont dégradé le résultat d'exploitation et le résultat net d'environ 40 millions de Francs, dont l'essentiel est lié au Dollar".
    Réalisant 84% de ses ventes à l'étranger à travers 30 filiales et 70 bureaux, l'entreprise se dit pénalisée par un Franc fort.
    Pour sortir du rouge, le spécialiste des systèmes de découpe table sur son offre CAO modulaire, renouvelée au début de l'année, rapporte Les Echos.
    Le groupe fonde également ses espoirs sur de nouveaux débouchés dans la chaussure, l'ameublement et les tissus à usage technique lancés en 1994.
    Lectra Systèmes ambitionne de devenir à terme un spécialiste mondial de la CFAO dans la chaussure. L'année dernière, la société a passé un accord avec la société parisienne Stratégies, spécialisée dans l'infographie, et la Société Romanaise de Développement Informatique (SRDI) pour vendre en exclusivité à travers le monde la gamme de logiciels Romans Cad Software pour l'industrie de la chaussure.
    Les logiciels mis au point par la SRDI, qui regroupe cinq sociétés de chaussures, dont Jourdan et Kelian, répondent, selon les dirigeants, à tous les besoins de la chaussure: aide à la création, patronage automatique...

    Hakima El MARIKY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc