×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Microsoft lance sa bibliothèque en ligne

Par L'Economiste | Edition N°:2418 Le 08/12/2006 | Partager

. Réponse à Google BooksLe groupe Microsoft devait dévoiler jeudi un projet de bibliothèque numérique en ligne, Live Search Books, qui concurrencera le projet controversé de Google pour numériser les livres mondiaux.Microsoft a indiqué qu’il lancerait aux Etats-Unis un service en guise de test, comprenant des dizaines de milliers de livres tombés dans le domaine public et  libres de droits, dont des ouvrages venant de la British Library ainsi que de grandes universités à Toronto (Canada) et en Californie.«Avec cet essai, nous voulons rendre la lecture aussi naturelle que possible», a indiqué le directeur du service Cliff Guren sur le blog du groupe.Le groupe a notamment passé des accords de numérisation avec la New York Public Library et l’American Museum of Veterinary Medicine, selon Guren.En août dernier, Google avait redémarré son projet de bibliothèque numérique Google Book Search, datant de 2004, avec l’ambition de rendre tous les ouvrages disponibles sur Internet.Google a mis en place des partenariats avec de grandes universités telles que Harvard, Oxford, la New York Public Library, ou encore la Complutense de Madrid pour ajouter leurs collections à ses étagères virtuelles.Google a stocké dans sa base de données des classiques tombés dans le domaine public, aux côtés de livres protégés par des droits d’auteurs, avec ou sans l’aval de l’éditeur.Ce projet ayant fait des vagues, Google a ensuite modifié sa bibliothèque en ligne pour n’offrir que les sommaires des livres protégés par des droits sur la propriété intellectuelle, avec des informations sur les moyens de se les procurer.Google a dû faire face à une série de plaintes aux Etats-Unis de la part d’auteurs et éditeurs lui reprochant de vouloir numériser des livres sans leur accord. La Guilde des auteurs, défendant plus de 8.000 écrivains américains publiés, avait ainsi estimé que Google se rendait coupable de «violation massive des droits d’auteurs».Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc