×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Meknès: Le CRI courtise les départs volontaires

Par L'Economiste | Edition N°:2135 Le 21/10/2005 | Partager

. Il les invite à réaliser des projets productifs . Agroalimentaire, tourisme et plasturgie, secteurs porteurs Le Centre régional d’investissement (CRI) a préparé une trentaine de fiches de projets, dans différents secteurs d’activité, pour inviter les départs volontaires (DVD) de la Fonction publique à investir. L’établissement a lancé un programme d’appui et d’accompagnement aux DVD lors d’une journée d’information organisée la semaine dernière. «Cette action a pour objectif de transformer une partie de la masse d’argent distribué en projets productifs et en création de postes de travail et de richesse», souligne le directeur du CRI, Hassan Bahi. Un sondage réalisé auprès de plus de 600 fonctionnaires candidats au départ volontaire au niveau de la ville de Meknès, indique que plusieurs d’entre eux manquent de visibilité. Une autre partie veut investir dans l’immobilier. Mais rares sont ceux qui souhaitent monter et réaliser des projets productifs. Face à ce constat et pour freiner la spéculation dans le secteur de l’immobilier, le CRI de Meknès a donc rencontré une cinquantaine de cadres, aujourd’hui à la retraite. Le but est d’orienter et apporter le soutien nécessaire aux personnes nouvellement retraitées, dans le cadre d’une commission de relance réunissant le centre d’investissement, l’Anapec, les banques et les représentants de l’Agriculture et la Chambre de commerce. Tout un groupe donc de partenaires disposés à séduire les DVD et les accompagner de manière collective ou individuelle. Ainsi, le CRI met à leur disposition une banque de projets dans les secteurs de l’agroalimentaire, le tourisme, la plasturgie, les composants automobiles et le textile. Figurent également dans cette base de données des idées relatives à la création de projets de production de safran, une chaîne de magasins de dépannage informatique, de signalisation urbaine, de cours de soutien scolaire et de collecte et revente d’huiles usagées. Pour Bahi, la région Meknès-Tafilalet offre d’énormes potentialités aux investisseurs. Les DVD doivent donc s’investir dans le circuit productif. Avec éventuellement un apport bancaire pour les projets approuvés et l’investisseur ne manquera pas de ressources. D’autre part, les mesures incitatives sont nombreuses. Pour la filière oléicole, à titre d’exemple, l’instauration d’une prime à la création de nouvelles oliveraies de l’ordre de 1.800 DH/ha pour les zones bour et 2.600 DH/ha pour les zones irriguées. Deux mesures qui encourageraient certainement les investisseurs potentiels. Le CRI informe aussi de l’octroi d’une prime à l’investissement pour l’installation et la modernisation des équipements de transformation des olives. Le montant de cette aide est fixé à 5.000 DH/tonne pour les unités à capacité moyenne (< 50t /j) et 3.500 DH/t de capacité pour les grandes unités (50 t/j). Il y a aussi la modernisation des «maasras» (huileries) par l’attribution d’une subvention de 50% pour l’acquisition de petites unités modernes de trituration des olives. La rencontre avec la DVD a connu un franc succès. D’autres manifestations, plus sectorielles, sont aussi prévues au cours des prochaines semaines.


Un exemple de projet Activité: Huilerie moderne Nature du projet: Unité de production de l’huile d’olives avec une capacité de 2.500 tonnes par an. Estimation du coût global du projet: 5.380.000,00 DH Montage du projet : Equipements: 2.900.000 DHEquipement de réception, système continu par centrifugation à 2 phases, équipements de décantation et stockage, installation de chauffage, installation électrique.Terrain (3 000 m2): 300.000 DH Estimation faite sur la base des prix en vigueur actuellement dans les zones industrielles de Meknès.Bâtiments (400 m2): 600.000 DHEstimation faite sur la base des prix en vigueur actuellement dans les zones industrielles de Meknès.Fonds de roulement: 1.200.000 DH Frais divers: 380.000 DHBesoins en emplois: 10 Marchés: local et export De notre correspondant, Youness Saâd ALAMI
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc