×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Meknès: Des agriculteurs initiés à la lutte contre les parasites

Par L'Economiste | Edition N°:1773 Le 21/05/2004 | Partager

. Un noyau de cultivateurs formé pour diffuser la technique auprès des autresL’INRA (institut national de la recherche agronomique) s’active sur le terrain pour transmettre ses nouvelles technologies aux agriculteurs. Il s’agit de diffuser des paquets technologiques de protection intégrée des céréales et légumineuses alimentaires. Ce sont des produits de traitement mis au point par les chercheurs de l’institut. Parmi les régions qui en ont bénéficié dernièrement, celle de My Idriss Zerhoune (région de Meknès). Les essais dans cette localité ont été axés sur le procédé de la lutte intégrée contre les maladies et parasites qui touchent le blé tendre et la fève. L’objectif est de former un noyau d’agriculteurs qui maîtrisent les techniques et les diffusent par la suite aux autres. Pour le blé tendre, trois cultivateurs pilotes ont été choisis. Ils ont été initiés à la lutte chimique contre les mauvaises herbes et les maladies foliaires des céréales. “On leur a présenté aussi la nouvelle variété de blé tendre, Arrihane, qui est productive et résistante à la mouche de Hesse”, explique Mohamed Meskine, phytopathologiste chercheur au CRRA (centre régional de la recherche agronomique) de Meknès. En ce qui concerne la fève, une grande partie de la formation a été consacrée à la lutte contre l’orobanche (choual lakhrouf). Cette plante parasite affecte gravement les légumineuses alimentaires. Pour faire face à ce parasite, des paquets contenant des produits de traitement avec leur dosage ont été distribués gratuitement. Ces produits sont constitués de variétés résistantes selon des techniques culturales avec un calendrier phytosanitaire et de modes de fertilisations. “Notre traitement qui est basé sur l’introduction de nouvelles créations variétales de l’INRA n’est pas fortuit. La diversification des profils variétaux adaptés à la région, n’est pas seulement un outil efficace d’augmentation des productions tout en préservant l’environnement des effets néfastes des recours abusifs aux traitements chimiques, mais il constitue certainement la meilleure sécurité contre les aléas climatiques et les différents parasites”, souligne Dr Meskine. Reste à signaler que l’INRA prévoit l’organisation des journées d’information pour expliquer aux agriculteurs les résultats de ses recherches. Les travaux réalisés par les chercheurs profitent de la collaboration de l’ICARDA, le centre international de recherche agricole en zones arides, dont le siège est basé en Syrie.«Mohamed Meskine, du centre régional de la recherche agronomique de Meknès. De nouvelles techniques ont été appliquées sur le blé tendre et la fève« De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc