×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Maroc Telecom s’offre un nouveau siège

Par L'Economiste | Edition N°:2750 Le 07/04/2008 | Partager

. Le building est déjà primé pour son respect de l’environnement Maroc Telecom se dote d’un nouveau siège high tech. Il s’agira d’une tour en verre surplombant Hay Riad du haut de ses 91 m. D’une superficie totale de 5 hectares, le siège se situera plus exactement à la croisée de l’axe central du quartier Riad et l’avenue Annakhil à Rabat. Le bâtiment est orienté de manière à ce qu’il soit visible de tout point de la ville. C’est le cabinet parisien Jean-Paul Viguier qui a été retenu pour la conception de ce projet en collaboration avec l’architecte d’opération casablancais Omar Kobbité chargé du suivi du chantier. Les travaux de construction, qui démarreront en juillet prochain, seront exécutés sur 20 mois. L’opérateur historique aura donc son siège flambant neuf dès le second trimestre 2010. Cette tour de 20 étages, desservie par 13 ascenseurs, accueillera, outre les plateaux de bureaux, un show-room, un musée et un restaurant. Sa partie haute sera consacrée aux espaces de représentation. Quant à l’auditorium de 2.500 m2, qui pourra contenir 600 places, il sera configurable en salle de banquets ou cocktails par un système de gradins escamotables sur sa partie basse. L’ensemble du site est conçu selon des tracés qui dessinent un jardin menant à la tour, à l’auditorium ainsi qu’au Musée des Télécoms. A signaler que la tour Maroc Telecom a d’ores et déjà reçu en septembre dernier une mention spéciale du jury pour le Grand prix des bâtiments de très grande hauteur au forum Ecobuilding à Paris-Expo. Il s’agit d’une distinction qui récompense la démarche environnementale du projet, selon ses concepteurs. En effet, une attention particulière a été portée à la gestion de l’énergie. A titre d’exemple, des détecteurs de présence dans les salles de réunion ont été mis en place pour limiter les besoins en climatisation. De même, le nouveau bâtiment sera doté d’un système d’utilisation des énergies renouvelables pour la production d’eau chaude. Quant à l’éclairage, il sera naturel grâce au vitrage. Pour une meilleure gestion hydrique, un système de récupération des eaux pluviales sera mis en place pour l’irrigation des espaces extérieurs ainsi que le traitement des eaux usées des cuisines. Combien coûtera ce building futuriste? Les concepteurs restent discrets sur le montant de l’investissement, assurant qu’il est à 100% réalisé sur fonds propres, fruit de la privatisation de l’opérateur national. A l’époque, la privatisation avait permis à l’opérateur de faire l’acquisition de plusieurs terrains dont celui sur lequel sera construit le siège. Le produit de vente des autres terrains financera les travaux de construction, est-il indiqué. Jihane KABBAJ

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc