×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

La clémentine de Berkane cherche label

Par L'Economiste | Edition N°:2750 Le 07/04/2008 | Partager

. Producteurs et exportateurs réclament une IGP. Objectif: protéger et développer la production Qui dit Berkane, dit clémentine. En effet, la petite cousine de l’orange fait la réputation de la région aux niveaux national et international. Mais pas suffisamment au goût des producteurs et exportateurs qui, aujourd’hui, se mobilisent pour leur produit. Ainsi, ces derniers se sont réunis, en fin de semaine, pour réclamer une indication géographique protégée (IGP). La rencontre, qui a réuni les représentants de l’Office régional de mise en valeur agricole (Ormva), de l’Institut national de recherche agronomique (Inra) et de nombreux professionnels, a abouti à la désignation d’un groupement qui sera chargé de mener à terme ce processus. Il s’agit en majorité de jeunes producteurs, conditionneurs et exportateurs. Le président du bureau est Khalid Kantari. La première mission de ce groupement demandeur d’IGP est d’élaborer un cahier des charges conformément à ce qui est prévu dans la loi 25-06 et de sensibiliser l’ensemble des acteurs du secteur sur la protection de la clémentine de Berkane. A rappeler que l’appellation IGP a pour but de labelliser la clémentine de Berkane, de faire connaître ce produit du terroir, de le valoriser et de lui assurer une meilleure distribution sur les marchés national et surtout international. Seuls les adhérents pourront bénéficier du label et de la protection de leurs marchandises. A signaler que la création de cette association IGP résulte de la convention de partenariat entre les conseils des régions de Champagne-Ardenne et de l’Oriental.A noter aussi que da ns la région de Berkane, la clémentine couvre 8.700 hectares, soit 13% de la surface agricole. En termes d’exportation, elle occupe la première place avec 13% de l’ensemble des exportations d’agrumes. En matière d’emploi, les exploitations agricoles ainsi que les 15 stations de conditionnement installées dans la zone assurent 2 millions de journées de travail par an. Enfin, les agrumes représentent 20% de la valeur de production végétale du périmètre de la Moulouya, soit près de 300 millions de DH. Mohamed ZERHOUDI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc