×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Maroc Telecom lance le WAP la semaine prochaine

    Par L'Economiste | Edition N°:738 Le 03/04/2000 | Partager

    . Environ 100 exposants dont de grands constructeurs comme Lucent Technologies, Nokia...
    . Ericsson équipe Maroc Telecom pour le protocole WAP, Alcatel postule pour le GPRS


    Décidément, les télécommunications sont à la mode. L'engouement qu'a connu l'ouverture du «Tele Comp 2000» en témoigne. La salle des expositions de la Foire de Casablanca qui abrite pendant trois jours le Salon était comble hier lundi. Il y avait de tout, des professionnels et des curieux. L'animation battait son plein. Ce sont les majors qui menaient le jeu: tombola, musique, mais aussi affaires. Les divers exposants ont profité de cet événement, premier en son genre, pour séduire le public (entreprises et particuliers). L'offre était multiple, des terminaux vocaux aux installations de grande facture en passant par les micro-ordinateurs. Le Salon s'annonce donc comme une exposition de savoir-faire.
    Sur une superficie de 15.000 m2, plus de 100 exposants de 14 pays ont répondu à l'appel. Quatre produits raflaient la vedette: les téléphones mobiles, les téléphones fixes convergents, les applications multimédias et les réseaux IP (Internet Protocole). L'essentiel de la surface d'exposition est dominé par le mobile.
    Les deux opérateurs GSM constituaient l'orbite autour de laquelle gravitaient les constructeurs. Certains d'entre eux ont déjà marqué leur présence par un partenariat. C'est le cas d'Ericsson dont les équipements et les solutions techniques avec le lancement du protocole WAP de Maroc Telecom. C'est un ensemble d'application qui permet de développer des services à valeur ajoutée sur le mobile. Il s'agit d'un accès aux informations et aux services disponibles sur Internet. Pour le produit Maroc Telecom, les applications concernent notamment les horaires de la prière, les pages jeunes, les pharmacies de garde... En principe, ce service sera opérationnel à partir de la semaine prochaine. La seule étape à franchir demeure celle des terminaux. Les portables Ericsson sont disponibles au prix de 6.000 DH. Ce qui reste cher pour un produit grand public. Il faut s'attendre logiquement à des packs globaux de Maroc Telecom.
    Ce dernier ne s'arrête pas là: il lance un pack Internet «évasion» décliné en deux formules, l'une destinée aux entreprises et l'autre aux particuliers. Des partenariats avec des constructeurs, notamment Compaq et d'autre assembleurs de clones ont été finalisés.
    Pour Médi Telecom, le protocole WAP est envisageable. Selon son président M. Saâd Bendidi: «Il y a un projet à l'étude, car tout opérateur qui se respecte doit développer une plate-forme WAP». Pour lui, à part les installations en équipement, le plus important est de développer un contenu adapté au public marocain. Il lance un appel aux entreprises de développement de contenu pour faire un effort dans ce sens. Pour l'heure, le véritable challenge pour Médi Telecom est d'accroître son taux de pénétration. Bien que M. Bendidi se soit refusé à donner le premier bilan du lancement de l'offre Méditel, il a souligné que «les indices laissent présager un développement important du mobile, mais il faut rester prudent».
    Les entreprises marocaines étaient très présentes dans cet événement. Leurs produits concernent, entre autres, le multimédia, les logiciels et les applications. Cela témoigne de l'émergence d'une économie à valeur ajoutée locale.

    Khalid TRITKI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc