×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Les TI à l’école: Le mouvement s’accélère

Par L'Economiste | Edition N°:2660 Le 27/11/2007 | Partager

. Accords et conventions se multiplient. La conduite du changement, principal challengeLe projet Génie prend de la vitesse. Le programme e-math, intégré à ce projet visant la généralisation des technologies de l’information (TI) dans l’enseignement public, a été lancé hier à Sidi Kacem. L’ambition pour le programme-pilote e-math est de «développer les contenus numériques en mathématiques pour le tronc commun scientifique», tout autant que «la formation des enseignants dans les TI». C’est le même souci de formation qui est à l’origine des «caravanes Génie» qui dispenseront des séminaires de sensibilisation, et sillonneront dans les jours à venir la région de Meknès. Pour rappel, le programme Génie, lancé en 2005, a entamé sa seconde phase en juillet. Wincor Nixdorf, Diffazur Group, Munisys et Bull Maroc, avaient été désignés adjudicataires de l’appel d’offres pour cette seconde tranche, par le ministère de l’Education nationale. Celui-ci lève pour les besoins du projet une enveloppe de 520 millions de DH et ambitionne d’équiper 4.073 établissements et 73 centres de formation durant cette seconde étape. Autant dire que c’est tout le chantier de démocratisation des TIC qui est en effervescence. Accords de coopération et conventions se multiplient. Le 19 novembre, Luc Saint-Jeannet, vice-président des opérations internationales de Bull (voir interview) était en visite au Maroc pour trois jours. L’occasion pour lui de «s’assurer de l’implantation de certains projets». Comptant parmi les adjudicataires de l’appel d’offres pour la première phase du programme Genie, Bull a déjà déployé 15.000 PC à travers tout le pays. Par ailleurs, le spécialiste des solutions informatiques envisage de porter ses effectifs au Maroc à 300 personnes à l’horizon 2009. .Village numériqueQuelques jours auparavant, au début du mois, c’était à Craig Barrett, président d’Intel Corporation, de visiter le Maroc. Objet du déplacement, entre autres, la conclusion d’une convention pour la formation de 12.000 professeurs ainsi que l’inauguration d’un village numérique.Quelles leçons tirer de la première phase du projet Génie? Ilham Laaziz, directrice du programme indique que tous les objectifs fixés ont été atteints. Elle insiste toutefois sur la composante «conduite du changement» que comporte le projet et qui fait l’essentiel de sa complexité. En effet, «en tout domaine, la conduite du changement représente le vrai challenge», précise Laaziz. Et d’ajouter, «il est capital que la cible déterminante, que sont les enseignants, s’approprie ce programme pour garantir sa réussite».


Génie I: Quels résultats?

La première phase qui a pris fin en juin 2007 aura permis d’équiper 2.000 établissements et près de 32 centres de formation au prix de 300 millions de DH pour le seul besoin d’équipement. Dans sa globalité, le programme Génie prévoit, en trois ans, de débourser une enveloppe d’un milliard de DH (à laquelle s’est ajoutée une rallonge budgétaire accordée par la Primature de 17,5 millions de DH www.leconomiste.com) qui servira à l’achat de 104.000 ordinateurs et à la formation de 230.000 professionnels. Réda HARMAK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]ste.com
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc