×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

El Jadida: Le port bientôt réhabilité

Par L'Economiste | Edition N°:2660 Le 27/11/2007 | Partager

. Les travaux démarrent en 2008 et nécessitent 38 millions de DH. Au menu, de nouveaux locaux administratifs et une halle aux poissons Gros lifting pour le port historique d’El Jadida. En effet, un vaste projet de réaménagement est annoncé pour l’année prochaine. Lancé par le ministère des Pêches maritimes, ce dernier a pour objectif la reconstruction complète de tous les bâtiments existants et la réorganisation complète de tous les espaces de l’enceinte portuaire. Les travaux de réhabilitation sont estimés à 35 millions de DH en plus des études qui nécessiteront des investissements supplémentaires d’environ 3 millions de DH. Le démarrage des reconstructions est annoncé pour début 2008 et devraient durer une année. Le port se situe près de la Cité Portugaise classée patrimoine mondial. «La réorganisation des locaux rehaussera le standing esthétique de la ville», explique Boudi Baghdad, délégué provincial des Pêches maritimes d’El Jadida et de Jorf Lasfar. Le projet permet surtout l’amélioration des conditions socio-économiques des artisans pêcheurs. La nouvelle architecture prend aussi en considération la dichotomie existante entre le port, la morphologie urbaine de la ville et de la Cité Portugaise. Ainsi, une halle aux poissons très moderne sera édifiée. Les administrations et les locaux des pêcheurs et des mareyeurs auront de nouveaux emplacements pour assurer harmonieusement leurs différentes fonctions. De fait, aujourd’hui, la situation n’est pas très reluisante. A cause de son exiguïté, l’actuelle halle aux poissons connaît un encombrement certain. Ce qui ne permet pas des transactions commerciales dans de bonnes conditions. Par ailleurs, l’unique atelier naval est à l’abandon et les différentes structures à l’intérieur du port sont dégradées et fragilisées. A noter aussi que l’activité au port souffre de l’invasion des marchands ambulants. Ces derniers, non seulement polluent la darse, mais présentent à la vente des poissons à la qualité sanitaire douteuse. Il s’agit aujourd’hui de réorganiser le secteur. Pour la petite histoire, le port d’El Jadida a été construit en 1914. Il avait pour vocation initiale le commerce et la pêche. Après la mise en service du port de Jorf Lasfar, ses activités sont restées essentiellement tournées vers la pêche artisanale. De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc