×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:1763 Le 07/05/2004 | Partager

. Les prix du pétrole frôlent les 40 dollars Le cours du pétrole a frôlé la barre de 40 dollars le jeudi 6 mai à New York. Il s’agirait du plus haut niveau depuis 1991, date à laquelle les cours avaient atteint 41,15 dollars le baril. Même tendance également à Londres où le baril de Brent a dépassé les 37 dollars. Les analystes estiment qu’un passage au-dessus de ce seuil semble inévitable, notamment en raison des risques d’attentats terroristes au Proche-Orient et la pénurie d’essence aux Etats-Unis avant le coup d’envoi symbolique de la traditionnelle saison des départs en vacances en voiture vers la fin de mai.. Les importations du Maroc en pétrole brut grimpentLes importations de pétrole au cours du premier trimestre 2004 ont atteint 2,68 milliards DH, en hausse de 64,9% par rapport à 2003, selon la dernière livraison de l’Office des Changes. Cette envolée s’explique par le doublement du volume importé, qui passe de 693.000 tonnes à près de 1,31 million. En revanche, le prix moyen de la tonne importée s’est allégé de 13% à 2.041 DH/T au lieu de 2.345 DH/T à fin mars 2003. Les importations des autres produits énergétiques se sont inscrites en baisse sur la période. Ainsi, les achats en “ huiles de pétrole et lubrifiants ” et «gaz de pétrole et autres hydrocarbures» ont connu des régressions respectives de 67% et 17,5 %.. Al Wataniya se maintient dans Crédor?La compagnie d’assurances Al Wataniya n’a pris acte de la nouvelle du rachat de Crédor par BCM/Wafa que le mardi 4 mai lors de la tenue de son conseil. Son management n’a, de ce fait, pas encore tranché sur sa participation (5%) dans le tour de table de la financière ou la vendre à BCM/Wafa. Dans sa proposition, cette dernière leur a, en fait, laissé le choix (voir aussi notre article en pages intérieures).. Saga des innovationsDans le cadre de sa stratégie marketing pour 2004, Lesieur Cristal inaugure la saga des innovations, une nouvelle dynamique visant à donner un choix de qualité au consommateur marocain. . Baisse du taux d’inflationA fin février 2004, et en glissement sur douze mois, le taux d’inflation était en baisse importante par rapport à ce qu’il était à fin février 2003: 1,4% contre 2,5%, indique la Direction de la politique générale auprès du ministère des Finances. Cependant, en terme de variation mensuelle, la pression inflationniste remonte au cours du mois de février 2004.. Taux d’intérêt: Baisse en 2004?La vente de 16% de Maroc Telecom d’ici à la fin de cette année devrait à nouveau presser les taux d’intérêt à la baisse, estime la Direction de la politique économique auprès du ministère des Finances dans son dernier bulletin. Mais, précise-t-il, cela dépendra de la politique de la Banque centrale sur le marché monétaire.. Maroc Telecom-VU: «Il n’y a pas de désaccord sur le prix» Jean-René Fourtou, PDG de Vivendi Universal, a indiqué jeudi 6 mai, qu’il n’existe aucun désaccord entre le Maroc et VU sur le prix de cession de 16% de l’opérateur Maroc Telecom. «Il n’y a pas de désaccord sur le prix, nous n’avons pas fait d’offre et aucune date n’a été fixée», a déclaré Fourtou, lors de l’assemblée générale du groupe. . Le Maroc ne dépêchera pas de troupes en Irak… L’information qui a circulé autour d’une éventuelle participation de l’armée marocaine en Irak vient d’être démentie. «Le Maroc n’envisage pas d’envoyer des troupes militaires en Irak et aucune décision dans ce sens n’est prise». Cette confirmation a été annoncée par le porte-parole du gouvernement Nabil Benabdellah à l’issue du Conseil du Gouvernement. Le commandant en chef des forces américaines en Irak, le général John Abizaid, a déclaré qu’il demanderait des renforts de troupes si la sécurité se détériorait en Irak.. …Et ne renouvellera pas l’accord de pêche avec l’Espagne Aucun renouvellement de l’accord de pêche avec le voisin ibérique n’est sur le tapis. «Au moins pour le moment», a fait savoir le ministre de la Communication. Toutefois, «des discussions portant sur les différents volets de la coopération sont déjà lancées», ajoute-t–il. . Le boom immobilier continueA fin février 2004, le boom de l’immobilier est confirmé. Les crédits immobiliers distribués par les banques ont gonflé de 10% par rapport à ceux de février 2003, pour atteindre près de 40 milliards de DH. Dans le même sens les ventes de ciment ont augmenté de 9,1% et ont dépassé 1,33 million de tonnes. A titre de comparaison, les crédits immobiliers étaient à fin février 2000, inférieurs à 25 milliards de DH et de 36 milliards de DH à fin février 2003, précise la Direction de la politique économique générale du ministère des Finances et de la Privatisation.. Gros financement de la BID Le Conseil des directeurs exécutifs de la Banque islamique de développement (BID) a approuvé la contribution, à hauteur de 65 millions de dollars (près de 586 millions de DH), au financement d’un projet de liaison ferroviaire, d’une longueur de 45 km, entre la ville de Tanger et le port de Tanger-Méditerranée. Ainsi, la BID prendra en charge la réalisation de neuf passerelles et services de supervision en rapport avec cette opération. Par ailleurs, la BID a contribué à hauteur de 50 millions de dollars dans le financement d’un projet d’électrification rurale dans huit provinces du Royaume, en l’occurrence Azilal, Boulmane, Kalaât Esraghna, Khémisset, Khénifra, Khouribga et Tiznit.. “Leïla, quel stupide rocher!” Colin Powell, Secrétaire d’Etat américain aux Affaires étrangères, a qualifié de «petite île stupide» l’îlot Leïla, objet d’un conflit de souveraineté entre l’Espagne et le Maroc qui a conduit les deux pays au bord de la guerre en 2002. Dans un entretien au magazine “Gentlemen’s Quarterly”, le responsable américain, décrivant son travail au jour le jour, évoque «cette petite île stupide dont j’ai dû m’occuper il y a un an et demi». Et d’ajouter: «Ce n’est même pas une île, c’est un rocher».. Equipement des entreprises au beau fixeSi l’on en juge par l’accroissement des importations des biens d’équipements industriels, l’équipement ou le rééquipement des entreprises marocaines se poursuit sur un rythme fort: plus 13,2% d’importations à fin février 2004 (en dehors des très gros achats que sont les avions). Ce comportement est confirmé par la hausse des crédits d’équipements accordés par les banques (plus 11,9%). Il semble que ces équipements aillent dans des entreprises industrielles déjà existantes, puisque les demandes de certificats négatifs ont très peu augmenté (plus 2%) et ont essentiellement concerné des activités de commerce et de services. Ainsi si les capacités industrielles se renouvellent plutôt bien, par contre le tissus reste quasi atone en matière de création d’entreprises.. Nouvel actionnaire au Hilton RabatLe fonds d’investissment d’Abu Dhabi, NCT&H vient d’acquérir 15% du capital de l’hôtel Hilton Rabat. A noter que l’établissement est géré par la société Daewoo Rabet, elle-même appartenant à la société Maroc-Emirats arabes unis de développement (Somed) qui possède également l’hôtel Farah de Casablanca. NCT&H, un des leaders dans le secteur touristique à Abu Dhabi où il possède et gère plusieurs hôtels dans la capitale émiratie et à Al Aïn.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc